Le pouvoir est entre vos mains !

Tribune. La situation est entre vos mains. C’est la vraie notion de pouvoir ! Et cela passe par la responsabilisation. Cela passe par prendre conscience, « s’avouer » au fond de soi, de ce que l’on a créé. Si je suis victime d’une crise cardiaque, cela n’est pas forcement le fruit du hasard.

Peut-être que ma manière de manger, mes excès, mon hygiène de vie, mes perceptions émotionnelles qui conduisent à mon niveau quotidien de stress, mes choix d’études, de métier, de style ou de lieu de vie sont impliqués ?

Ne pas prendre la responsabilité des causes de la crise que je subis m’ôte le pouvoir qui me revient de les résoudre ! Outre le fait de subir une agression bien entendu, si je « tombe » enceinte, il y a des raisons pour lesquelles les deux partenaires peuvent prendre leurs responsabilités !

Ne pas être « suffisant » !

Bien entendu, il y a des petites choses qui participent à une crise donnée, et de grandes choses. Des petites causes et des causes principales. Des aspects techniques et des aspects de principes généraux. Si un couple se retrouve avec un bébé, c’est une crise positive si cela est choisi, un rêve qui se réalise ! Mais s’il y a « surprise », « crise », au-delà des « petites choses » des aspects « techniques » (avoir utilisé des contraceptifs), il y a l’aspect principal : l’intention !

Quelle est l’intention des personnes qui élaborent cette « crise » ? Cette intention est-elle claire ?

« Nous allons faire l’amour sans protections car nous sommes heureux et clairs de désirer un enfant ensemble maintenant » est bien différent que de jouer sur des attentes irréalistes, irresponsables et surtout inconséquentes du type : « il n’y aura pas de problèmes car je « suppose qu’elle » prend un contraceptif, ou je « suppose qu’il » fera le nécessaire pour ne pas avoir de bébé ! »

De même, comment peut-on se plaindre d’un manque de personnel soignant, de professionnels de santé après avoir rendu obligatoire des vaccins qui aux yeux de professionnels expérimentés et éclairés ne paraissaient pas « sains » et nécessaires car scientifiquement efficaces, ou souhaitables car la balance bénéfices/risques inquiétante ? Cela venant s’ajouter à d’autres causes, « petites et grandes » comme la sous valorisation des métiers essentiels à la vie (agroalimentaire, santé, éducation), les ex numérus clausus ou les filtres de sélection de certaines de ces professions !

Ne soyons pas « suffisant » pour reprendre le vrai pouvoir, celui qui soigne les causes et amène une vraie santé responsable, conséquente et souhaitable : prenons conscience de toutes les causes, petites et grandes, des crises que nous avons créées et pour éviter de les voir se reproduire, devenir « culturelles » et habituelles, voire de s’aggraver. Soyons responsables et clairs sur nos intentions. Devenons « grands » !

Nicolas Proupain
Auteur de “Devenez ce que vous êtes”, “Les Nouveaux Droits de l’Homme”
www.theinnerstate.global

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × 4 =