Sur le plateau Qinghai-Tibet, à 4 000 m d’altitude moyenne, il y a une sorte de piment qui contient plus de teneur en cyanidol que les autres piments du monde. Et ce piment a fait la fortune des habitants locaux.  

Le Tibet se trouve dans le Sud-Ouest de la Chine, là où les conditions naturelles ont donné naissance à des produits agricoles renommés. Parmi eux, il y a une variété de piment qu’on trouve dans le district de Langxian favorisé par une température moyenne annuelle de 11,4 Co et un total de 2 400 à 2 600 heures d’ensoleillement dans l’année. La culture du piment dans ce district a une histoire de cent ans !  

Selon les analyses, le teneur en cyanidol de cette variété de piment atteint 5,56 mg / 100 g, et le teneur en vitamine C atteint 226 mg / 100 g, c’est beaucoup plus élevé que les autres variétés de piment. En promouvant la production industrielle du piment, les paysans ont introduit avec succès une méthode consistant à planter les piments entre les autres cultures, ce qui augmente leur revenu.  

Pour apaiser les inquiétudes des paysans concernant le rendement et la vente, le gouvernement local a lancé un modèle « Entreprise-Coopérative-Producteur ». Les paysans fournissent leur terre, et participent à la plantation. La coopérative s’occupe de la gestion et de la technique. Ce modèle augmente les rendements plus qu’avant.  

En 2018, le système d’évaluation nationale chinois a reconnu le piment de Langxian comme un produit caractéristique de la région. Depuis lors, Langxian est connu comme le « district du piment au Tibet ». Maintenant, les paysans se passionnent pour promouvoir tous les produits qui en découlent comme la sauce au piment, l’assaisonnement du hotpot, etc. Tout est bon pour élargir la vente du piment de Langxian.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 + 15 =