Diversification des services et montée en gamme accompagnent l’attractivité ddu camping de luxe, secteur majeur du tourisme français.

Le succès de l’hôtellerie de plein air ne se dément pas, avec un marché estimé à 2 Mds€ dans l’Hexagone. Et la France figure même parmi les leaders mondiaux, avec le 1er parc en Europe (1/3 des campings européens étant situés dans l’Hexagone) et le 2nd parc au monde, juste derrière les États-Unis.

Côté fréquentation, la saison touristique 2014 a été particulièrement réussie. Avec 109.743 millions de nuitées, l’hôtellerie de plein air établit un record de fréquentation, en hausse de 0,3% par rapport à 2013 (source : Insee).

La révolution mobile-home

Pour Guillaume Patrizi, président-fondateur de Camping-and-co.com, plate-forme de réservation de séjours en camping regroupant plus de 800 destinations, tout a commencé avec l’arrivée du mobile-home il y a une dizaine d’années.

«Jusque-là, on se contentait de garer sa caravane ou de planter sa tente sur des emplacements. L’activité était donc corrélée à la météo, limitée à juillet-août, et ne générait pas suffisamment de financement pour développer des infrastructures. Avec les mobile-homes, on accueille désormais la clientèle dans des conditions confortables, a minima d’avril à septembre, certains établissements étant même ouverts à l’année».

438 M€ investis par les campings en 2014

Grâce à l’augmentation de leur CA, les professionnels s’offrent ainsi de nouveaux équipements : restaurants, parcs aquatiques, spas, mini-golf…

Atout France estime à 438 M€ le montant des investissements réalisés par les campings en 2014. «Maintenant qu’ils ont la logistique pour gérer l’hébergement, la restauration et l’animation, de plus en plus de campings s’ouvrent vers une activité dite séminaires d’entreprise, avec du team building…

Tout cela induit de la montée en gamme puisque le staff, désormais embauché à l’année, peut être formé et acquérir de l’expérience, chose difficile avec des saisonniers», poursuit Guillaume Patrizi, qui profite aussi de l’embellie du marché, avec un CA passé de 1 à 6 M€ depuis son lancement en 2012.

Un remède anti-crise

Selon la FNHPA (Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air, qui compte près de 4.000 adhérents), le succès du camping depuis près de 20 ans réside avant tout dans la volonté des professionnels de l’hôtellerie de plein air de rester fidèles à l’ADN de la profession : offrir au plus grand nombre des solutions d’hébergement touristique à des prix très abordables.

En moyenne, un emplacement nu, pour une semaine pour deux personnes en haute saison s’élève à 144 €, 462 € pour les hébergements locatifs avec un emplacement pour une semaine dans un camping 1 étoile, et 1.125 € pour un camping 5 étoiles. «Les campings sont devenus de véritables villages vacances, avec beaucoup plus de services et d’activités que dans un simple hôtel.

En outre, c’est un produit qui correspond sociologiquement aux besoins des familles, notamment recomposées, dans un espace clos, sécurisé, où chacun peut vivre les vacances dont il rêve. Sur Camping-and-co.com, le panier moyen est de 800 € pour une famille de 6 personnes, en haute saison, avec toutes les activités comprises. Il n’y a pas plus compétitif en termes de tarifs !», assène Guillaume Patrizi.

Sans oublier les concepts innovants comme les cabanes dans les arbres, les roulottes western, les yourtes… De quoi dynamiser un secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici