Après avoir créé son auto-entreprise à 19 ans, pour réaliser des prises de vue avec des drones, Thomas Agarate se penche sur le problème de la stabilisation des caméras GoPro qu’il utilise avec ses engins.

Durant ses études d’ingénieur à l’ESTIA, il développe un prototype motorisé avec le soutien de son école. À la fin de ses études, il crée sa start-up, Slick, pour commercialiser sa création et embarque dans l’aventure rien de moins que Ronald Mallet, ancien directeur de recherche chez Oculus Rift (le casque de réalité virtuelle racheté 2 milliards par Facebook).

Pour financer la mise en production des premiers exemplaires, le jeune entrepreneur se tourne naturellement vers le crowdfunding, avec une prévente sur la plate-forme Indiegogo à 179 $ (environ 160 €) au lieu de 279 $ (250 €) pour le prix public.

Le succès est incroyable : les 100.000 premiers dollars (90 K€) sont levés dans les 24 premières heures et l’objectif, 200 K€, atteint en moins d’une semaine. Les premières unités devraient êtres expédiées à partir de mars 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici