Spécialisée dans la vente de savons aux produits et formes atypiques, l’enseigne drômoise poursuit son développement et s’apprête à se lancer en franchise.

Cette petite savonnerie drômoise a fait de l’export sa stratégie prioritaire. La PME, qui ne compte que 9 salariés, a fait passer son CA de 300.000 à 1,1 M€ entre 2005 et 2015. Ces savons de Provence s’inscrivent dans la lignée des savons de Marseille, avec une petite touche vintage et rétro dans le packaging.

S’ouvrir à l’international

Le style de l’enseigne française plaît à l’international : La Savonnerie de Nyons réalise 60% de CA à l’export en Asie, Europe, Australie et États-Unis. « Une quarantaine de pays travaillent avec nous, et nous venons de conclure des affaires avec le Japon, l’Ukraine, la Jordanie, la Hongrie, l’Autriche », indique Erwan Allée, l’heureux P-DG. Elle est surtout la première entreprise de cette taille à être cotée en Bourse, au Marché Libre. Objectifs ? Ouvrir d’autres pays à l’international et développer une franchise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici