La faillite du géant de l’énergie Enron avait précipité le démantèlement d’Arthur Andersen, l’un des Big 5 historiques du consulting.

Totalement blanchi par la Haute Cour de Justice américaine en 2005, le réseau fondé en 1913 à Chicago est relancé en Europe sous sa marque historique.

Un pari relevé par Véronique Martinez et Stéphane Laffont-Réveilhac, les deux associés cofondateurs : «Notre promesse, c’est de ranimer l’esprit pionnier et les valeurs historiques d’Arthur Andersen dans une structure à taille humaine. Nous avons appris du passé et gardé les valeurs et les forces historiques d’Arthur Andersen, tout en adoptant le modèle au besoin actuel des entreprises».

Audacieux défi, à une époque où le conseil doit, en effet, se réinventer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici