La jeune pousse Le Train peut-elle faire vaciller la SNCF ?

L’ouverture du marché ferroviaire permet à des acteurs de concurrencer la SNCF. C’est le cas de l’entreprise Le Train.

Fondée en Charente, la compagnie privée dirigée par Alain Getraud (ex SNCF Réseau) ambitionne de capter 3 millions de passagers par an dans le Grand-Ouest en reliant des villes comme Tours, Rennes, Nantes, La Rochelle ou encore Bordeaux. Les TGV régionaux et interrégionaux de Le Train ont pour vocation à combler les manquements de la SNCF dans la desserte des villes du Grand-Ouest. Mais la jeune compagnie doit pour cela acquérir un nombre suffisant de TGV d’occasion : au moins dix pouvant contenir 350 places chacun. Dans l’attente d’un nouveau tour de financement, Le Train espère que ses levées de fonds cumulées atteindront 100 millions d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 × 3 =