Je m'abonne

La dynamique au rebond du commerce extérieur chinois se consolide davantage

Entreprendre - La dynamique au rebond du commerce extérieur chinois se consolide davantage

Selon les dernières données officielles, au cours des cinq premiers mois de cette année, les importations et les exportations de marchandises de la Chine ont totalisé 17 500 milliards de yuans, soit une hausse de 6,3 % en glissement annuel.

Le taux de croissance des importations et des exportations a atteint 8,6 % en mai, soit 0,6 point de pourcentage de plus qu’en avril. Des fluctuations au premier trimestre à une amélioration continue en avril et en mai, le commerce extérieur de la Chine a affiché une courbe de rebond chèrement acquise.

À en croire des médias internationaux, dont Reuters, dans le contexte des restrictions commerciales imposées par les États-Unis et l’Europe à la Chine, le commerce extérieur de la Chine a enregistré des résultats dépassant les attentes, ce qui montre non seulement l’efficacité des efforts des entreprises chinoises dans l’exploration des marchés étrangers, mais aussi la grande résilience de l’économie chinoise.

Outre la consolidation continue d’une dynamique au rebond, le commerce extérieur de la Chine a également montré l’élan des exportations haut de gamme, intelligentes et vertes. Au cours des cinq premiers mois de cette année, les exportations chinoises de marchandises ont augmenté de 6,1 % en glissement annuel. Plus précisément, les produits mécaniques et électroniques à haute intensité technologique et à forte valeur ajoutée représentent près de 60 % des exportations, et les exportations de navires, de véhicules électriques, d’appareils électroménagers et de circuits intégrés ont augmenté respectivement de 100,1 %, 26,3 %, 17,8 % et 25,5 %.

Pourquoi les produits high-tech chinois sont-ils bien accueillis dans le reste du monde ? Prenons l’exemple des véhicules à énergie nouvelle. Le secrétaire général de l’Association chinoise des constructeurs automobiles a attribué la compétitivité des entreprises chinoises dans ce domaine au système complet des chaînes industrielles et d’approvisionnement, aux avantages technologiques et de marque accumulés grâce à l’innovation continue, aux avantages de l’énorme marché chinois ainsi qu’aux avantages des ressources humaines abondantes.

En outre, la Chine a également partagé de nouvelles opportunités et de vastes marchés avec le reste du monde. Au cours des cinq premiers mois de cette année, les importations chinoises de marchandises ont augmenté de 6,4 % en glissement annuel. Grâce à l’assouplissement des conditions d’accès, à la facilitation du dédouanement et aux événements promotionnels organisés lors des expositions, les pommes fraîches d’Allemagne, les lentilles du Chili et d’autres produits spéciaux de divers pays sont entrés sur le marché chinois. Dans le même temps, davantage d’entreprises étrangères ont exploré de nouveaux clients et développé de nouvelles activités en Chine.

Le commerce extérieur est une fenêtre importante sur l’économie d’un pays. Alors que la dynamique au rebond du commerce extérieur chinois continue de se consolider, plusieurs institutions financières internationales, telles que le Fonds monétaire international, BNP Paribas et la Bank of America, ont récemment ramené à la hausse leurs prévisions sur la croissance économique de la Chine en 2024. Selon des médias internationaux, l’ampleur de l’agrégat économique, l’écologie industrielle mature et la croissance de la population de personnes à revenu moyen font de la Chine un marché incontournable pour les investisseurs étrangers. Et la Chine reste le plus grand moteur de la croissance mondiale.

La Commission européenne a annoncé, le 12 juin dernier, qu’elle imposerait un droit anti-subvention temporaire sur les véhicules électriques en provenance de Chine. Ce comportement protectionniste sape les règles du marché et la concurrence loyale, et augmente les coûts et les risques du commerce mondial.

À en croire de nombreux analystes, la reprise économique soutenue de la Chine continuera à stimuler la demande de produits importés et à promouvoir les exportations de produits, ce qui lui permettra de relever les défis extérieurs. Pour reprendre Frederic Neumann, économiste en chef pour l’Asie chez HSBC, étant donné la forte compétitivité de l’économie chinoise, même en cas de perturbations extérieures, cela « ne ralentira véritablement pas la dynamique de croissance de ses exportations ».

D’après un dernier sondage officiel, 81,6 % des entreprises de commerce extérieur prévoient que les exportations s’amélioreront ou resteront stables au cours du premier semestre de l’année. Cela vient corroborer la confiance : alors que l’économie chinoise continue à se redresser et à s’améliorer, les facteurs favorables au développement du commerce extérieur de la Chine continueront à se multiplier, apportant plus de dividendes au monde.


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Publiez un commentaire

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne