Bonne nouvelle pour La Cure Gourmande (18 M€ de CA, 250 salariés). Deux ans après avoir été placé en redressement judiciaire, le fabricant et distributeur de confiseries, biscuits et chocolats de Frontignan (34) repart de plus belle.

Avec des ventes en chute libre entre 2015 et 2016 et un endettement qui se creusait, le fabricant-distributeur de confiseries languedocien est passé par un plan de continuation et un plan d’apurement du passif sur 10 ans. En 2018, la Cure Gourmande a réalisé un chiffre d’affaires de seulement 18 M€, contre 25 M€ en 2015.

Afin de sortir de l’ornière, la marque française, détenue à 80% par ses deux dirigeants (Edouard Hennebert, Christian Berlan), mise sur deux leviers : une extension de ses canaux de distribution et un accroissement de son réseau – l’enseigne exploite aujourd’hui 62 boutiques -, avec un objectif de quatre ouvertures annuelles.

Parmi les futures villes qui accueilleront un magasin du groupe figurent Riyad (Arabie saoudite), Porto (Portugal) et Tokyo (Japon). D’ici 2025, la marque de confiserie vise une centaine de points de vente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici