La Chine a organisé la semaine dernière, une grande conférence sur les perspectives de l’économie chinoise dans le but de définir des orientations claires susceptibles de garantir la prospérité de la deuxième importante économie du monde.

Lors des travaux, les conférenciers ont opté pour la « Stabilité » comme le maître mot de la vision économique de 2021. Pour cela, un contrôle efficace du cadre macroéconomique et le soutien politique à la reprise économique s’avèrent importants. C’est dans ces conditions que la Chine envisage se donner un équilibre dans le long terme, une forme d’appui qui va à la fois garantir la durabilité de sa croissance économique et prévenir des risques. Toutefois, la santé économique actuelle de la Chine, ne facilite pas encore le retour à la normale des activités dans certains secteurs de son économie. 

Alors que les perspectives économiques pour l’an 2021 restent encore incertaines, il va falloir d’ores et déjà anticiper toutes les éventualités liées à la crise sanitaire du COVID-19. Pour beaucoup, seule une véritable reprise économique en Chine pour rediriger l’économie mondiale vers des perspectives prometteuses. Les chiffres des 11 premiers mois de l’année 2020, récemment publiés par les autorités chinoises, font état d’une croissance dans plusieurs domaines : l’industrie, la distribution et l’investissement. C’est le cas des exportations chinoises de novembre qui  ont, contre toute attente, affiché une hausse de 21,1%.

Mais plusieurs experts sont également d’avis que le début, même si encore timide, de vaccination contre le COVID-19, est constitutif d’une lueur d’espoir pour la croissance économique en 2021.

Seulement pour la période allant de janvier à novembre, la Chine a enregistré un total de 899. 38 milliards de yuans  à titre des investissements étrangers, sans compter des capitaux frais investis dans les secteurs bancaire, boursier et celui des assurances.

Dans l’environnement économique mondial actuel, caractérisé par le ralentissement des activités économiques, la Chine reste tout de même un marché sûr pour les investisseurs de tout bord.

Il est à noter que lors de cette dernière conférence, les autorités chinoises se sont engagées à élargir davantage la réforme et l’ouverture, en facilitant à l’accès au marché et protégeant les droits de propriété intellectuelle. La Conférence a également levé de créer un environnement d’affaires axé sur le respect des règles. Pour la partie chinoise, ces promesses vont dans le sens de redonner l’espoir à l’économie mondiale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix − sept =