Kelbongoo, enseigne de produits frais, ouvre sa quatrième boutique dans le 18ème arrondissement de Paris. Le succès fulgurant du « Drive piéton », a permis à Kelbongoo de viser encore plus loin ! 

Dans un monde secoué par la pandémie, «Manger sain, manger local» est de retour. De plus en plus, la population soutient les producteurs et productrices et d’ici 2025, « le circuit court pourrait représenter 25% de la consommation des Français » annonce les chambres de l’agriculture. 

Une démarche innovante pour nos petits producteurs

Créé en 2013 par Léa Barbier et Richard Fielding, Kelbongoo a choisi de soutenir les petits et moyens producteurs et de les aider, afin qu’ils accèdent à une plus large clientèle. Leur but : revenir à des produits «Frais, locaux et de qualité».

Pour ce faire, Kelbongoo invente le « Drive piéton ». Le concept est simple, le consommateur passe sa commande en ligne et vient la chercher sur place, dans une des 3 boutiques de l’Est parisien ou dans un des 5 points partenaires de la Seine-Saint-Denis. Déjà 30 000 personnes ont testé et approuvé cette démarche innovante. 

Des producteurs proches des points de vente, réduisant les émissions de CO2

La conjoncture, favorable aux innovations, permet à Léa Barbier et Richard Fielding, de s’entourer de nombreux producteurs de produits frais dans un rayon de moins de 250 km de Paris, lieu de vente des produits, ce qui, au passage, favorise encore les diminutions des émissions de CO2.

Respectueux de la planète, Kelbongoo l’est tout autant avec ses fournisseurs. En effet, 71% du prix de vente revient aux producteurs, qui fixent eux-mêmes les prix, étant rémunérés selon leur besoin, Kelbongoo se contentant des 29% restants. 

Pour Kelbongoo pas question de gâcher, effectivement, l’enseigne veille à ce qu’aucun gâchis alimentaire ne soit fait  : «Seuls les produits déjà achetés par les consommateurs sont produits, récoltés et acheminés». Que demander de plus ? 

Un succès programmé

Intéressés par l’agroalimentaire et l’équité sociale, Léa Barbier et Richard Fielding, ont décidé de créer Kelbongoo, une entreprise issue de l’Économie Sociale et Solidaire (agrément ESUS délivré par l’Etat : Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) en 2013. 

Ayant des convictions similaires, Léa Barbier, diplômée de Science Po Toulouse et Richard Fielding, développeur web, ont tous les deux développé Kelbongoo, afin de partager l’ambition de développer une alimentation saine et locale, but ultime de nos deux associés, très proche du succès.  

Dès le printemps, l’enseigne ouvrira une cinquième boutique dans Paris, et espère ouvrir de nouveaux points partenaires. L’objectif suivant : un deuxième village dans le Sud-Est de Paris ainsi que de nouvelles boutiques et points partenaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

20 + 1 =