Avec la French Tech, Axelle Lemaire (secrétaire d’Etat chargée du numérique), s’était fixé un objectif : faire de la France une pépinière à start-up, capable de rivaliser avec les plus grandes places internationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici