« Il est très simple aujourd’hui d’utiliser le pass sanitaire d’une autre personne »

Étendu jusqu’au 15 novembre 2021, le pass sanitaire représente des surcoûts pour les professionnels accueillant du public. Mais des solutions numériques existent pour réduire la facture. Tour d’horizon avec Jonathan Astruc, co-fondateur de Digitevent.

Quelles sont les règlementations en place pour pass sanitaire ?

Le contrôle du pass sanitaire est appliqué a une longue liste d’établissements comprenant notamment les lieux et activités de loisirs (cinémas, concerts, événements, bibliothèques, bars, restaurants, lieux de culte…), les lieux de santé (hôpitaux, maisons de retraites…), les lieux de transport longue distance (aéroports, gares) et les grands centres commerciaux (supérieurs à 20.000 m2).

La liste est mise à jour régulièrement. La dernière mise à jour date du 9 août dernier. Le contrôle se fait aujourd’hui exclusivement via l’application Tous Anti-Covid Verif, téléchargeable gratuitement sur l’App store ou le Google Store. L’application ne stocke pas de données personnelles et ne fait qu’interpréter le QR Code en indiquant les nom, prénom, date de naissance et la validité du pass.

Certaines applications tierces pourraient voir le jour en complément de Tous Anti-Covid Verif (dans l’attente du feu vert des autorités) afin de pouvoir contrôler les pass sanitaires depuis des outils existants (solution de billetterie pour les événements et musée, ou solution de gestion de caisse et de réservation pour les restaurants).

Je signale un élément important sur la fiabilité du pass sanitaire “activité” : seuls certains établissements comme les boîtes de nuit, ou les lieux de transports longue distance sont autorisés à contrôler la carte d’identité des visiteurs. Il est donc très simple aujourd’hui d’utiliser le pass sanitaire d’une autre personne sans que cela ne soit contrôlable par l’établissement. En revanche, en cas de contrôle de police, l’identité peut être vérifiée et le fraudeur risque une amende de 750€ (majorée à 1500€ ou 3750€ en cas de récidive multiple).

Combien coûte le pass sanitaire aux entreprises ?

Le coût du pass sanitaire correspond principalement au coût du personnel mis à disposition pour le contrôler à l’accueil de l’établissement. Dans le cas où vous ne disposez pas de personnel d’accueil pouvant scanner les pass sanitaires en complément de ses missions actuelles, il est impératif de recruter une personne.

Selon les établissements, ce coût peut s’avérer très important dans les cas suivants :

  • ouverture 24h / 24h (hôpitaux, hôtels, etc)
  • ouverture 7 jours sur 7
  • multiples entrées à contrôler (musées, salles d’événements, etc). Dans ce cas il est impératif de prévoir une personne à chaque point de contrôle ou de fermer certaines entrées.

L’entreprise est soumise à des contrôles réguliers opérés par les autorités. En cas d’absence de pass sanitaire, elle risque une fermeture temporaire et des peines allant jusqu’à 45 000 euros, en cas de récidive.

Comment créer un QR Code?

Pour créer un QR Code, il y a trois méthodes :

  • Se faire vacciner (1 à 2 doses selon le vaccin) et récupérer son QR code sur le portail de l’Assurance Maladie.
  • Faire un test PCR ou Antigénique négatif (de moins de 72h) et demander au professionnel de santé ayant réalisé le test des identifiants sur le portail SIDEP.
  • Avoir un test PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid (datant de 11 jours à 6 mois) et demander au professionnel de santé ayant réalisé le test des identifiants sur le portail SIDEP.

Comment mettre en place une meilleure logistique pour réduire les coûts ?

La meilleure façon de réduire les coûts est de réorganiser le travail des équipes actuelles afin de scanner les pass sanitaires sans procéder à de nouveaux recrutements. Il sera important de faire quelques concessions sur d’autres missions moins importantes afin de conserver un équilibre acceptable pour le salarié et de conserver un nombre d’heures travaillées correspondant à son contrat.

Certains établissements regroupés dans des espaces privés (halles ou marchés fermés) ont mutualisé les coûts en recrutant une personne unique pour l’ensemble des commerces. Cela n’est réalisable que dans des espaces privés car il n’est pas possible par exemple d’empêcher l’accès à une rue, même si cette dernière est une impasse sans habitation.

En cas de besoin ponctuel (salon ou foire), vous pouvez louer des smartphones plutôt que de les acheter en passant par des solutions de location événementielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

14 + dix-sept =