Conséquence directe de la fusion entre Fiat-Chrysler et PSA, Faurecia va devoir poursuivre son développement sans son actionnaire historique, PSA, qui cédera ses parts (46,34 %).

Mais l’équipementier français a d’autres cordes à son arc. Il s’est ainsi donné pour ambition de devenir l’un des futurs géants de l’hydrogène. Pour ce faire, Faurecia a créé une coentreprise avec Michelin. Nommée « Symbio, a Faurecia Michelin Hydrogen Company », cette entité dédiée à l’hydrogène s’apprête à injecter 140 millions d’euros dans un nouveau site de production. Symbio pourrait à terme représenter un quart du secteur. Les dirigeants de la structure évoquent un chiffre d’affaires potentiel de 1,5 milliard d’euros d’ici 2030.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

deux × 3 =