Créée il y a 10 ans, au moment du boom des services à la personne, Family Sphere s’est hissée au rang de leader français de la garde d’enfants à domicile grâce à une stratégie différente de ses concurrents.

«Plutôt que le multiservices, nous avons immédiatement créé une marque spécialisée dans la petite enfance», explique Mina Zanat, 41 ans, présidente du groupe depuis 2012. Cette mère de 2 enfants (bientôt 3) évoque également la proximité avec la clientèle grâce aux 104 agences réparties sur tout le territoire, et le véritable savoir-faire du réseau. «La garde d’enfants est un service très pointu !».

D’où le recrutement de personnel diplômé (comme l’exige la loi), avec 2 ans d’expérience minimum dans la garde d’enfants. «Nous proposons en interne des formations diplômantes comme le CAP petite enfance, le diplôme d’éducateur de jeunes enfants, la validation d’acquis, le CQP1, CQP2, CQP3… tous reconnus par l’État».

Résultat ? Family Sphere compte aujourd’hui 100.000 salariés, «avec un potentiel de recrutement en septembre d’au minimum 4.000 personnes», pour 18.000 familles satisfaites. Le réseau réalise 35 M€ de CA et vise +30% pour 2016. «En France, nous jouissons d’un véritable savoir-faire et nous étudions la faisabilité de l’export à l’international. D’ici 3 ans, nous visons un développement en Belgique et aux États-Unis, des pays qui bénéficient d’aides de l’État pour la garde d’enfants, en propre ou en multifranchise».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici