Tribune. Etait-il sage de rendre obligatoire la vaccination des personnes qui soignent… ou de toute autre personne? Comme pour une entreprise, le management peut arriver en « dictature », en obligations, ou bien en éveillant une responsabilité intérieure et une pro activité… faut-il encore faire confiance à ses sujets, leurs laisser la liberté et la responsabilité de leurs choix… leurs donner une éducation juste et objective.

Ou bien on peut se positionner en « sachant », en parent autoritaire et passer pour un pédant, en considérant son peuple comme inapte à faire ses propres choix ou de le percevoir comme inférieur ! Et pour avoir accompagné des leaders de grande envergure, en management, ce genre de passage « en force » ne marche pas bien… et en général, il conduit à des crises plus graves à long terme !
Rien n’est réglé !

Le personnel soignant applaudi après la première période de Covid, positionné en héros… se voit perdre son emploi, ses protections si il ne se fait pas vacciner ? Deux problèmes à mes yeux : le premier c’est que plus le temps passe et plus on voit l’intérêt de la protection vaccinale s’estomper voire avoir crée des effets secondaires désastreux! L’autre problème c’est qu’il a été crée deux « races » de populations comportant des droits de circuler, des libertés et des droits de travailler différent. En France où la devise est Liberté, Egalité, Fraternité ? Oui !

Ne pas rentrer dans un extrême

On ne tombera évidement pas dans le piège débile du « pro vax » ou « antivax ». Non merci. Mais, sans rentrer dans ces débats, et malgré la propagande extrême des deux cotés, il est clair que la balance bénéfices/risques n’est pas du tout évidente. Sans parler des stress sociaux, des générations traumatisées par la peur véhiculée par les médias et les phobies engendrées par le port du masque.
Qui, face à un tel bilan peut encore rendre obligatoire un tel vaccin ? Que répondre à une personne qui se pose la question : « Si un vaccin est efficace on ne peut demander aux autres de le prendre pour se protéger soi… c’est comme demander à un autre cycliste de porter un casque pour être protégé soi ! » ?

Si ce n’est pas pour la santé, dans quel but ?

Est-ce par « égo », pour ne pas revenir en arrière et avouer ses erreurs ou ses exagérations ? Pour se sentir puissant ? Autoritaire ? Certains commencent à penser qu’il pourrait s’installer une sorte de dictature comme en Chine ? Monsieur le président, en tant que « manageur » n’est-il pas temps de lever le doute ? Allons-nous avoir des fermetures de villes, des enfants arrachés à leurs parents comme en Chine ?

Soyons clairs : si le vaccin protège chacun fait ce qui lui plait ! Si il n’est pas efficace… à quoi bon ! Et donc pas besoin de vacciner obligatoi-rement. La vaccination « naturelle » (avoir des anticorps ) reste aux dire des experts la meilleure qui soit !

Chacun est libre et prend ses responsabilités ?

Dans le cas de la vaccination, « La liberté des uns s’arrête ou commence celle des autres » ne peut se comprendre que dans les deux sens ! C’est à dire que l’on ne peut imposer à qui que ce soit d’injecter des substances au stade expérimental ou de le priver de quelconque liberté de circuler ou de travailler, comme on ne peut interdire l’accès à un vaccin pour une personne qui y croit. La liberté n’est elle pas notre valeur cardinale ?

Nicolas Proupain
Auteur de “Devenez ce que vous êtes”, “Les Nouveaux Droits de l’Homme”
www.theinnerstate.global

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

vingt − 8 =