Damien Dous, jeune diplômé de l’école des mines d’alès, récompensé dans le cadre du Tremplin Entrepreneur Etudiant est cofondateur de Snapkin, un outil innovant  de mesure 3D et de réalisation  de plan d’architectes.

Damien Dous est co-fondateur et  directeur R&D de Snapkin, une société  qui a créé un outil innovant  de mesure 3D et de réalisation  de plan d’architectes. Snapkin développe  un outil de mesure et de création de plan  d’architectes en 3D, à partir de la Kinect de  Microsoft, une caméra qui capte les images  et les mouvements.

Destiné aux architectes  et aux acteurs du bâtiment, ce nouvel outil  réalise en quelques minutes seulement un  plan coté 2D et un modèle 3D, un travail qui  prend habituellement plusieurs jours à un  architecte. 

Le goût de l’entrepreneuriat 

Pour Bruno Goubet, directeur des Mines  d’Alès : « On entend aujourd’hui de plus  en plus parler de la nécessité  d’insuffler aux jeunes le  goût de l’entrepreneuriat et  de l’innovation. Aux Mines  d’Alès, nous sommes engagés  dans cette voie depuis de  nombreuses années. Si l’un  de nos jeunes diplômés est  aujourd’hui récompensé, c’est  bien parce que l’innovation et  l’entrepreneuriat sont dans  l’ADN de l’École. En 1984,  nous étions le premier établissement  à créer un incubateur.  Aujourd’hui, dès leur entrée  à l’École, nous identifions et  nous aidons tous les élèves qui  ont la fibre entrepreneuriale.  Et nous mettons des moyens  pour développer une pédagogie entrepreneuriale  : depuis 2 ans, un enseignant-chercheur  spécialisé en entrepreneuriat renforce  tous nos dispositifs et fait évoluer le contenu  de nos enseignements ». 

Pour les étudiants-entrepreneurs 

Aux Mines d’Alès, dès la première année du  cycle ingénieur, tous les élèves suivent des  enseignements consacrés à l’innovation et  la création de valeur. Les élèves qui veulent  créer leur propre entreprise sont détectés et  on les aide à formaliser leur projet. On aménage  également leur scolarité.  En première année, les élèves-ingénieurs  participent à un Séminaire Créativité.

Pendant  deux jours, des responsables de  groupes industriels leur expliquent comment  favoriser la créativité pour produire de l’innovation.  Puis un Challenge les fait plancher  sur des problématiques concrètes d’innovation.  En troisième année, les élèves intéressés  peuvent décider de  suivre un module d’enseignement  100% dédié à la  création d’entreprise.  Toujours en 3e année, les  porteurs de projet peuvent  réaliser leur Projet de Fin  d’Étude dans l’incubateur  des Mines d’Alès. Dans ce  cas, au lieu d’un stage de  6 mois en entreprise, ils  consacrent tout leur temps  à leur projet en bénéficiant  de l’aide de professionnels  spécialisés et des laboratoires  de recherche de  l’école.

L’école les accompagne  également pour  lever des fonds.  Damien Dous est une preuve de plus, non  seulement de la qualité de la formation  reçue à l’Ecole des Mines d’Alès, mais également  que l’on peut être étudiant et entrepreneur  à la fois ! Bonne chance à sa jeune  start-up fondée avec Jérémy Guillaume qui  est d’ores et déjà promise à un bel avenir. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici