Circular futuristic interface of smart home automation assistant on a virtual screen and a user touching a button

Centraliser les commandes des appareils de votre domicile, programmer ces équipements et les piloter à distance avec un téléphone portable ou une tablette, tels sont les atouts de la domotique, contraction du latin « domus », maison, et de « robotique ».

Dans la smart home du futur, tout sera délégué, automatisé, économisé, sécurisé. Des solutions qui passionnent les consommateurs, mais qui concernent également le BtoB.

Les domaines d’application de la domotique sont en effet très variés. Au-delà de la programmation des appareils électroménagers, de l’ouverture et fermeture automatiques (des portes, fenêtres et volets), ou encore du confort de l’habitat (gestion à distance des lumières, du chauffage…), ces solutions intelligentes montrent leur intérêt en matière de gestion de l’énergie et de sécurité. Car l’objectif des équipements intelligents est de réaliser des économies de temps mais aussi d’énergie. En collectant les données (températures, consommations…), les appareils connaissent de mieux en mieux les comportements des habitants et sont capables de les anticiper.

Les économies d’énergie réalisables sont estimées en moyenne à 30 % dans un logement. Chauffage, chauffe-eau, éclairage… représentent des postes de dépenses énergétiques dont la consommation peut être optimisée grâce à des interrupteurs et prises connectés, détecteurs de présence pour l’ éclairage (intéressants aussi dans les parties communes d’immeubles), etc.

Un gain de temps et d’argent

Quasiment tous les appareils électriques d’une habitation peuvent être programmés, contrôlés, automatisés. Ils communiquent entre eux sur leur état de fonctionnement. La transmission des données se fait avec ou sans fil. Au départ la domotique, définie comme un réseau centralisé de gestion, de sécurité et de confort, permettait de contrôler un habitat de l’intérieur, mais à présent on parle de maison connectée, pouvant être pilotée à distance, et même de maison intelligente, qui analyse les données pour mieux optimiser la gestion du lieu.

Les appareils électroménagers connectés peuvent échanger avec vous, voire se connecter à Internet. Lancer votre four ou votre lave-linge à distance, interroger votre réfrigérateur pour connaître les produits manquants (grâce à une caméra qui en analyse le contenu) sont des solutions qui se développent. Leur programmation (comme la cafetière le matin) améliore le confort de vie avec un gain de temps sur les tâches quotidiennes récurrentes. Il existe même des gamelles connectées pour animal de compagnie !

Capteurs, caméras connectées à Internet, détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone intelligents… ces dispositifs sécurisent le domicile, vous envoient des alertes en cas d’intrusion ou de sinistre. La domotique représente une véritable révolution pour faciliter le maintien à domicile des personnes âgées grâce aux détecteurs de mouvements qui peuvent allumer la lumière, aux systèmes d’alerte, ou encore à la télécommande unique permettant de tout fermer le soir (ouvertures, lumière, appareils électriques…).

Des solutions sans contact pour les commerces, le tertiaire

Mais ces dispositifs ne se limitent pas à l’habitat particulier. Ainsi la société La Fée Connectivité propose des solutions de bâtiment connecté, de l’étude du projet de construction à la phase de réalisation, et intervient également sur des installations existantes : allumage/ extinction sans contact (en développement suite à la crise sanitaire), ajustement du chauffage et de l’éclairage dans les bureaux (selon l’occupation et l’ ensoleillement), alertes en cas de défaut de courant ou de fuite dans les commerces, etc.

Tandis que Softica, le second fabricant français de portes automatiques coulissantes et battantes, rappelle combien cette solution « sans contact » est hygiénique. La société a développé une porte intelligente source d’économies d’énergie avec commande à distance, maintenance connectée, comptage, alerte dysfonctionnement et vandalisme, et si besoin contrôle d’accès et gestion de l’affluence. Un dispositif idéal dans le contexte actuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quinze + 2 =