Delair s’empare des drones sous-marins Notilo Plus

Le constructeur de drones français toulousain Delair, leader des drones professionnels à voilure fixe, vient de faire l’acquisition de l’entreprise marseillaise Notilo Plus, spécialisée dans la fabrication de drones sous-marins.

Delair, installé à Labège en Haute-Garonne est une entreprise française, créée en 2011, spécialisée dans la conception de drones pour la surveillance industrielle, la cartographie, les services publics, les transports, l’agriculture et des services d’urgence.

L’entreprise française se porte bien et veut atteindre le chiffre d’affaires de 50 millions d’euros très rapidement, elle emploie actuellement 130 personnes pour 11 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Une offre complète made in France Avec le rachat de Notilo Plus, en redressement judiciaire depuis juillet 2022 (n’ayant jamais pu atteindre son équilibre financier malgré les ventes de son drone), Delair met la main sur un secteur d’activités en plein essor. La startup Marseillaise commercialise un drone sous-marin 100% électrique unique en son genre pour l’inspection industrielle, et l’inspection de coques de bateaux, secteur d’activité ou Delair n’intervenait pas encore.

Notilo Plus possède un joli portefeuille de clients, dont le transporteur CMA-CGM (entré d’ailleurs dans son capital), les drones livrés servant à l’inspection des coques en vérifiant l’état de la peinture et surtout la charge de coquillages collés sur le navire freinant ainsi le navire de 3 nœuds et le faisant consommer beaucoup plus.

Delair est un fabriquant de drones 100 % made in France, une vraie pépite française. A sa tête, Bastien Mancini (École Polytechnique, élève officier Saint-Cyr Coëtquidan)

5ème rachat en 6 ans

Pour Delair, la croissance passe par le rachat d’entreprises ou des concurrents. Cela fait maintenant 5 rachats (Eukréa Electromatique, Gatewing, Airware, RedBird) en a peine six ans, et l’entreprise vise très logiquement de devenir le leader européen d’ici 2030. L’entreprise Notilo Plus est renommée désormais « Delair Marine », l’entreprise conserve son implantation marseillaise (et 11 des 21 salariés de Notilo Plus), ainsi que la conception et la fabrication des drones, qui restent donc en France, une très bonne nouvelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 + 4 =