Defacto développe son crédit instantané aux PME

La jeune pousse Defacto, basée à Paris, vient de lever 15 millions d’euros pour accélérer le développement de sa plateforme de prêt B2B.

Visant à soutenir la croissance des PME à travers l’Europe grâce à des prêts B2B instantanés et intégrés, la startup parisienne Defacto vient d’obtenir 15 millions d’euros de nouveaux financements. L’opération a été mené par Northzone avec la participation d’investisseurs historiques, Headline et GFC.

Des prêts via un produit basé sur une API

Fondée en juin 2021 par Jordane Giuly (Ecole Polytechnique), Marc-Henri Gires (Polytechnique également) et Morgan O’Hana (HEC Lausanne), Defacto fournit des prêts et des crédits aux petites entreprises par l’intermédiaire d’un produit basé sur une API.

L’entreprise ne prête pas directement, mais elle s’intègre au marché FinTech ou par les solutions SaaS. La société à accès aux données sensibles, mais non déclaratives et très récentes de la société en demande, et avec ces données, Defacto est en mesure de donner une réponse quasi immédiate (généralement dans l’heure qui suit), sur un éventuel crédit accordé, généralement jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires annuel.

De nombreux clients en Europe

En l’espace d’à peine un an, la startup a déjà signé 15 clients, distribuant ainsi plus de 30 millions d’euros de financement sur le court terme, et ce n’est qu’un début. L’objectif de la société est de couvrir très rapidement la zone Europe.

Cette augmentation de capital va essentiellement servir à accélérer le processus de développement, l’amélioration des infrastructures et financer cette expansion à l’international, avec, à la clé des embauches (actuellement l’entreprise dispose de 13 salariés). Le modèle économique de la jeune pousse est très simple, elle se rémunère sur le taux d’intérêts de ses prêts, généralement 1,5 % pour 30 jours, et ajustable en fonction du nombre exact de jours. L’ambition des dirigeants est de porter leur capacité de financement à 400 millions d’euros par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × 2 =