Créé en 2017 à Brest par Charles Cabillic et dirigée par Olivier Bécot, Air Affaires, est une plateforme permettant de réserver un vol en 30 secondes, en mettant en relation des sociétés louant leur avion, des pilotes professionnels qualifiés et des entreprises souhaitant se déplacer en France et en Europe.

Créée par le « serial entrepreneur » finistérien Charles Cabillic, déjà créateur d’Allovoisins, d’Immo-Facile et de la West Web Valley, la start-up dirigée par Olivier Bécot affiche une très belle croissance deux ans à peine après sa création.

200 avions au service des PME

Avec deux cents avions disponibles et une levée de fonds de 2,1M€ réalisée en novembre dernier, la plateforme Air Affaires qui met en relation PME, pilotes et propriétaires d’avions privés se donne les moyens d’accélérer pour désenclaver les territoires. Les chiffres sont au rendez-vous et une application mobile vient de sortir pour améliorer l’expérience des utilisateurs.

La France et au-delà… sans correspondance

Près de 400 pilotes professionnels ont désormais rejoint la plateforme et 18 compagnies régionales sont également référencées. Air Affaires permet en quelques clics à ses PME clientes de trouver un avion privé et un pilote professionnel pour leurs déplacements avec une promesse simple : désenclaver les régions en permettant de se déplacer rapidement, où on veut, quand on veut, à des coûts accessibles pour les PME.

Désenclaver certaines régions

L’offre plaît particulièrement en région. Pour les zones dont les aéroports déclinent ou pour réaliser des trajets inter-régions ou région-Europe impossibles habituellement sans un passage chronophage par Paris. Avec des avions disponibles dans les 376 aérodromes français, le service a permis plus de 150 vols au premier trimestre 2019… sans correspondance !

Une application mobile au top

Cette couverture a trouvé son public avec déjà 173 entreprises membres du club. Elles peuvent depuis le 25 avril utiliser le service sur une application mobile et faire une demande de réservation en un claquement de doigts, comme l’ont fait dernièrement des abonnés pour un Rouen-Toulouse, un Grenoble-Deauville ou encore un Epinal-Poznan. Elles disposent également désormais d’une plateforme web digne des meilleurs portails aériens. « Le but c’est de permettre aux membres d’organiser eux-mêmes leurs déplacements sur Air Affaires de manière extrêmement rapide et simple » explique Olivier Bécot, le directeur général de la start-up brestoise.

Des tarifs réellement abordables

Autre point fort du système, les tarifs sont abordables pour nombre de PME : Air Affaires propose en effet des appareils de 4-6 places et jusqu’à 69 places pour une heure de vol, assurance comprise, de 250-300 € minimum (600 €/heure en moyenne). A ce coût s’ajoute la rémunération du pilote, 50 € environ pour un petit appareil. Quand on connaît les prix pratiqués par les grandes compagnies pour un vol classique en France (500 € pour un Paris-Perpignan aller-retour par exemple), il est clair qu’un marché existe bel et bien, ouvrant de belles perspectives de croissance à cette jeune pousse en plein envol.

V.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici