Déchets : la révolution Néolithe

Une start-up du Maine-et-Loire, située près d’Angers, pense avoir trouvé une solution miracle pour éviter l’enfouissement et l’incinération des déchets.

La technologie de Néolithe, qui repose sur le principe de la fossilisation, doit désormais passer à l’échelle industrielle. L’usine et les « fossilisateurs » (Chalonnes, Avrillé, Toulon) de l’entreprise située à Chalonnes-sur-Loire gèrent actuellement 10 000 tonnes de déchets par an. Ces déchets sont ensuite transformés en granulats que Néolithe revend.

Symbole du développement de Néolithe : la start-up est passée de 30 à 130 salariés en un an. L’entreprise a déjà levé 23 millions d’euros et prévoit un tour de table de 100 millions d’euros en 2023. Une belle année en perspective pour les trois fondateurs, Nicolas Cruaud, Clément Bénassy et William Cruaud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

14 − dix =