Je m'abonne

Hommage à Françoise Hardy

Avec le décès de Françoise Hardy à l’âge de 80 ans, c’est une immense icône de la chanson qui s’est éteinte.

Littérature : Marien Defalvard, un autre Genet

La presse de quartier en fait ses choux gras[1]. L’écrivain et romancier Marien Defalvard est condamné à quatre mois de prison ferme pour « filouterie ». Il aurait déjeuné dans un restaurant sans payer la note (73 euros). Les magistrats français auront pour leur part statué et voilà qu’on se…

Cuisine et littérature

La littérature et les plaisirs de la bouche. L’occasion de revenir sur la littérature, l’identité et les nourritures terrestres avec Yezza Mehira qui propose un recueil de nouvelles très original. Rencontre.

Sophie Dulac, Madame Cinéma

À la tête du groupe Maison Dulac Cinéma, qui emploie 65 collaborateurs et gère 5 salles à Paris, elle exerce à la fois en tant que productrice, distributrice de films et exploitante de salles de cinéma. Durant le Festival de Cannes, elle partage ses réflexions sur son métier et son implication dans l’industrie cinématographique.

Guila Clara Kessous reçoit le prix Women Empowerment

Au Festival de Cannes, il y a, aussi, les évènements importants organisés par Manuel Collas de La Roche, le fondateur de Better World Fund. Pour ce-dernier, « le parcours atypique et exceptionnel, ainsi que la qualité de l’organisation de ses conférences et des masterclass concernant le droit des femmes » explique cette remise de prix. Eclairage-interview de la disciple de feu Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix de 1986.

L’achat d’œuvres d’art par les entreprises

Le code général des impôts donne plusieurs solutions aux entreprises pour acquérir des œuvres d’art et en particulier des œuvres d’artistes en activité. Ces dispositions ne sont pas toujours bien connues.

Cinéma : « Neuilly Poissy », le film de la semaine

Si vous souhaitez découvrir une bonne comédie, bien ficelée, et qui évoque des sujets aussi importants que la tolérance, le respect et l’échange entre les communautés, ce long métrage de Grégory Boutboul vous donnera entièrement satisfaction.

Hélène Rumer, le roman noir coule dans le sang de la famille

Lorsqu’on est la petite-fille d’un grand écrivain de romans noirs, l’excellent Thomas Narcejac, du duo Boileau-Narcejac, il arrive que l’on ait dans le sang le don et le talent de ce grand-père. C’est le cas d’Hélène Rumer qui signe un roman noir à caractère psychologique, Mortelle petite annonce. Rencontre.

Nicolas d’Estienne d’Orves : « Le Prix Cazes couronne des auteurs jeunes et prometteurs »

Le mercredi 10 avril 2024 a eu lieu la remise du Prix Cazes, à la Brasserie Lipp, Boulevard Saint Germain, Paris. Ce fut le 88e anniversaire de ce prix très prestigieux, fondé en 1935 par Marcelin Cazes. Et c’est l’écrivain et philosophe Nathan Devers qui a été récompensé pour son livre Penser contre soi-même (Albin Michel, 2024). L’occasion d’interroger un membre du jury, qui n’est autre que l’écrivain Nicolas d’Estienne d’Orves.

Cinéma, Jusqu’au bout du monde, le film de la semaine

Avec ses rôles dans, entre autres, la trilogie « Le seigneur des anneaux », « Captain Fantastic », « Green Book : sur les routes du Sud » ou « A history of violence », l’acteur americano-danois Viggo Mortensen a su se faire une place singulière et de qualité dans le 7ème art. Celui qui est aussi poète, peintre et photographe a l’étoffe d’un vrai metteur en scène comme le prouve son remarquable second long métrage en tant que réalisateur, « Jusqu’au bout du monde ».

Cinéma : Frères, une apologie de la fraternité

Si vous avez vu, lecteurs, ce film intitulé Frères, vous avez compris que les relations humaines peuvent être séduisantes, extraordinaires et éclairantes. En sortant du cinéma d’Antony où j’ai vu ce film Frères, je me suis dit que, des trois valeurs figurant sur les mairies françaises, ce ne serait peut-être…

Hollywood made in France

La France dispose de lieux de tournage privilégiés, de grandes productions et des films à succès ont déjà été séduits par l’offre française, de nombreuses séries ont investi les villes de province. Mais face à la concurrence européenne, de nouveaux moyens ont été mis à disposition pour ne pas se laisser distancer.

Cinéma : « Le déserteur », le film de la semaine

On ne dira jamais assez combien le cinéma israélien nous procure chaque année de véritables pépites, trop souvent oubliées dans les médias ou trop rarement sélectionnées au Festival de Cannes, comme c’est, hélas, encore le cas cette année.

L’assassinat de Mark Zuckerberg, l’émergence d’un nouveau monde

Alexandre Arditti est un curieux personnage. Journaliste et éditeur de presse dans les loisirs et le voyage, il publie ces jours-ci son second roman, un polar moderne, qui récupère les méthodes du genre pour les subvertir et donné une critique sociale sans concession sur notre monde moderne ainsi que sur l’héritage des figures dont notre époque s’inspire largement. Rencontre.

Bernard-Henri Levy et la solitude d’Israël

Le 7 octobre 2023 restera gravé dans nos mémoires comme un des jours les plus tristes de notre existence. Marqué au fer rouge comme étant le retour des pogroms depuis 1945, Bernard-Henri Lévy y apporte une respiration, avec un livre d’une profonde amplitude, un message d’espoir, mais aussi un pamphlet dénonçant la grande mécanique des mensonges et des manipulations. Solitude d’Israël est une analyse sans concession des conséquences de cet événement sans nom, mais aussi une émouvante ode à l’Esprit du judaïsme et du sionisme.

Cinéma :  « Civil war », le film de la semaine

Il s’agit incontestablement d’un des films les plus forts de ces derniers mois. Tant par son propos, sa mise en scène, son interprétation et son rythme trépidant qui nous entraîne dans une course palpitante et effrénée à travers une Amérique divisée qui, dans un futur plus ou moins proche, semble plus que jamais au bord du précipice.

Cinéma : la sélection du 77è Festival de Cannes

Avec l’annonce de la Sélection officielle du 77ème Festival de Cannes, qui aura lieu du 14 au 25 mai prochains, le Délégué général Thierry Frémaux et son équipe ont concocté un programme alléchant et sous le signe de la diversité.

Cinéma : « Nous, les Leroy », le film de la semaine 

En remportant avec son film,  « Nous, les Leroy »,  le Grand Prix lors du dernier Festival de l’Alpe d’Huez au mois de janvier, le réalisateur Florent Bernard a démontré, avec brio et justesse,  que la comédie à la française pouvait rimer avec tendresse et émotion. D’autant plus que le thème de son premier long métrage, à savoir  la séparation d’un couple marié et parents d’un garçon et d’une fille, ne prêtait pas forcément à rire. 

Cinéma : « Black Flies », le film de la semaine 

Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2023, ce long métrage se distingue vraiment par la virtuosité de sa mise en scène, la puissance de son récit et son thème qui puise sa source dans un univers professionnel, stressant et survolté : celui des ambulanciers de New York.

Cinéma – Le film de la semaine : La promesse verte

On voit rarement dans la production cinématographique française des longs métrages qui savent se pencher sur un thème crucial de notre époque (en l’occurrence, la protection de notre environnement) tout en proposant aux spectateurs un récit intense et captivant. C’est ce que réussit le réalisateur Édouard Bergeon avec son second long métrage, « « La promesse verte ».

Le film de la semaine : « Hors-saison »

Avant de devenir un cinéaste reconnu pour ses films sur les conflits sociaux et le monde de l’entreprise comme « La loi du marché », « En guerre » ou « Une autre vie », le metteur en scène Stéphane Brizé s’était distingué par ses précédents longs métrages sur les relations sentimentales tels que  « Je ne suis pas là pour être aimé », « Mademoiselle Chambon » ou « Quelques heures de printemps ».

Le film de la semaine : « Il reste encore demain »

C’est sans aucun doute l’une des plus belles surprises de ce printemps qui arrive sur nos grands écrans. Avec « Il reste encore demain », on se retrouve embarqué dans une époque pas si lointaine où les relations entre les hommes et les femmes pouvaient être régies par une domination masculine sans vergogne et trop souvent impunie.

Comment repenser un humanisme pour les temps présents ?

Un livre important sort ces jours-ci. Le titre est le suivant : L’humain au centre du monde. Pour un humanisme des temps présents et à venir. Ce collectif, dirigé par Daniel Salvatore Schiffer autour de 33 intellectuels majeurs, paraîtra ce 7 mars 2024 aux Éditions du Cerf. C’était donc l’occasion de rencontrer le directeur de ce collectif pour discuter de ce livre.

Les derniers secrets de Bernard Tapie

Jean Duby, ancien ami de Bernard Tapie et ancien médecin de l’OM, vient de sortir un livre, Bernard Tapie, derniers secrets (City éditions). Tapie, hors des falsifications médiatiques, hors des préjugés, hors des sentiers rebattus des opinions verrouillées.

La Vie de ma mère : Agnès Jaoui au sommet de son art

« Mon film s’appuie donc sur une partie de mon histoire familiale   : il y a dans mon entourage quelqu’un qui souffre de la même pathologie que le personnage de Judith, joué par Agnès Jaoui J’avais envie d’apporter un témoignage et de m’adresser aux accompagnants. Ceux qui souffrent dans l’ombre et…

Gaza, Ukraine : cannibalisme et mercenariat en temps de guerre

Le massacre de Boutcha en Ukraine, le bébé israélien au four dans le conflit du Moyen-Orient, ces actualités tragiques invitent à s’interroger sur l’étendue du Mal. La reporter de guerre franco-kazakhe Dana Ziyasheva, nous offre avec son premier roman « Choc » un voyage troublant dans l’obscurité du mercenariat et du cannibalisme de guerre.

Derrière le rachat de Paris Match, le pacte entre Arnault et Bolloré

Fruit d’un accord entre les deux magnats français, l’hebdomadaire créé en 1949 va tomber dans l’escarcelle de LVMH pour 100 millions d’euros. Le groupe Lagardère, propriétaire de « Paris Match », verrait d’un bon oeil cette vente alors que son pôle médias affiche un déficit de 26 millions d’euros.

« DUNE : deuxième partie » : le film à voir cette semaine

« J’espère que le spectateur sera ému par la relation entre Paul et Chani, les héros de mon film joués par Timothée Chalamet et Zendaya  car, au fond, « Dune : deuxième partie » est une histoire d’amour. J’espère qu’il ressentira aussi ce qu’on éprouve quand on chevauche un vers des sables…

La condition de la femme au XVIIe siècle : entretien avec Claude Rodhain

Le nouveau roman de Claude Rodhain se déroule au Grand Siècle, à la cour du Roi-Soleil. Au milieu des intrigues de la cour, il invente un personnage truculent en la personne de Louyse Buvard, qui est une femme moderne, émancipée, ambitieuse et très intelligente, et qui va se tailler une place de choix auprès du Roi. Ce fut l’occasion pour nous de revenir sur les débats de société concernant les femmes, notamment le mouvement #MeToo et tous les combats féministes qui inscrivent la femme dans ce nouveau siècle.

Faut-il repenser l’humanisme ?

Un livre important sort ces jours-ci. Le titre est le suivant : L’humain au centre du monde. Pour un humanisme des temps présents et à venir. Ce collectif, dirigé par Daniel Salvatore Schiffer autour de 33 intellectuels majeurs, paraîtra ce 7 mars 2024 aux Éditions du Cerf.

Philippe Sollers, l’homme libre

Philippe Sollers nous a quittés en 2023. Écrivain controversé, autant aimé qu’haï, il nous laisse une œuvre immense. Pascal Louvrier revient sur une histoire de la littérature française à la fois passionnante et romanesque, à l’image du personnage qui a marqué les cinquante dernières années médiatiques et littéraires de la deuxième moitié du XXe siècle.

Cinéma : « Double foyer », le film à voir cette semaine

« La remise en question de nos modes d’habitation est dans l’air du temps, mais il n’empêche, des couples comme les héros de mon film Lili et Simon, qui font « maison à part », il n’y en a pas encore beaucoup, surtout quand ils ont des enfants. En général, à un moment…

Cinéma : Vivants, le film de la semaine

« Je voulais un film choral. Une agence de presse audiovisuelle, c’est un lieu que je connais, un monde que je pouvais faire exister et faire découvrir. Entre les grands reporters et les journalistes qui font des contenus plus courts et plus immédiats, il y a des tensions. C’est un terrain…

La Liberté guidant le peuple : menace sur le plus beau tableau de Delacroix

C’est trop grave !… Il y a urgence : La Liberté guidant le peuple, fleuron de la culture française, est en péril. Cette peinture, emblème majeur de l’Humanité, est remise sur le métier dans une volonté d’interventions esthétiques plutôt que conservatoire.  ‘ Restauration’ – pour la présentation actuelle ? –  donc à l’opposé de nos modestes devoirs de conservation et de transmission.

Qui veut la peau de Sylvain Tesson ?

Une pétition absolument hallucinante circule pour empêcher Sylvain Tesson de parrainer le printemps des poètes 2024. Oui, vous avez bien lu, l’écrivain voyageur, fils de l’admirable Philippe Tesson, baroudeur, écrivain, prix Renaudot 2019, est considéré désormais comme un « infréquentable », et l’on veut le renvoyer à l’enfer de l’oubli.

Frédéric Mistral, immense poète de la Provence

L’écrivain et philosophe Rémi Soulié a fait paraître un livre sur Frédéric Mistral, célébrant un grand écrivain aujourd’hui oublié, par la presse littéraire mais aussi la majeure partie des professeurs de Lettres…

Télévision : la fin de l’infotainment et de la propagande organisée

Le départ de BFMTV de Laurent Ruquier, fin décembre 2023 suite à ses faibles audiences, marque un double tournant : d’abord, il prouve que CNEWS et Pascal Praud ont les reins bien plus solides qu’on ne veut le croire ailleurs (voir l’article sur l’animateur de « L’heure de Pros » dans le Figaro Magazine[1]) mais c’est aussi la fin de l’info-divertissement (voir la tribune de Robert Lafont dans le site d’Entreprendre[2]).

La cancel culture est-elle le cancer de la culture ?

La musique classique serait trop blanche sur Radio Classique pour la radio d’État France Culture. Elle serait même, disons-le, la production d’une culture musicale « blanche » et de bon ton[1]. Faudra-t-il canceler la musique classique, comme il faudra un jour, selon ces redresseurs de torts payés avec l’argent de nos impôts, brûler les romans classiques, les recueils de poésies, les chansonniers d’avant, etc. ? Pour ne pas sombrer dans cette nouvelle forme de nihilisme, continuons de célébrer notre culture, et pourquoi ne pas en plus mélanger les genres.

Cinéma : quel est le meilleur film de l’année ?

C’est la bonne nouvelle de ce début d’année 2024 : les Français sont retournés dans les salles de cinéma l’an dernier puisqu’ avec 181 millions d’entrées en 2023, la fréquentation  a augmenté de 18,9 % par rapport à 2022, selon le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Une hausse qui confirme…

Affaire Depardieu : que la bête meure !

Par Marc Alpozzo, philosophe et essayiste Les passions qui se déchainent depuis déjà quelques semaines autour de l’icône déchue du cinéma français, de sa mise en examen, et de propos jugés « graveleux », tenus dans une émission de télévision, ou plus précisément dans les chutes d’un film qui n’étaient pas destinées…

2024 : une année sous le signe du redressement ?

Notre ami Robert Lafont, patron d’Entreprendre, diffuse son échange avec Claude Brovelli, ce grand journaliste, ancien correspondant de guerre pour l’AFP, ayant couvert l’Afrique et le Vietnam, puis devenu présentateur du 20 heures sur l’ORTF. Un de ceux qui a formé, structuré les gens de ma génération, le Général de…

Faut-il revenir à la méthode syllabique à l’école ?

Benjamin Stevens est belge et orthophoniste de métier. Il est aussi l’inventeur dans son pays d’une méthode syllabique qui se vend très bien. Remettant une vieille méthode aujourd’hui décriée à l’ordre du jour, il était intéressant, voire peut-être utile de l’interroger sur cette curieuse idée qui l’a conduit à inventer cette méthode d’apprentissage de la lecture appelée APILI, et comprendre ce qui l’a motivé.

De Napoleon à Benatov

Durant le voyage qui nous conduisait à Pesaro, petite ville située sur l’Adriatique, pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Gioachino Rossini, l’immortel auteur de l’opéra Le Barbier de Séville, en compagnie du génial sculpteur Leonardo Benatov, dit tout simplement « Benatov »,  afin de le différencier de son  père, le…

« Sombrons-nous dans la barbarie ? »

Face au déferlement de violence qui a secoué l’actualité française depuis le début de l’année, j’ai rencontré, pour rendre compte des multiples démissions des gouvernements successifs de ces quarante dernières années, mais aussi de la pensée elle-même, le philosophie Charles-Éric de Saint Germain afin qu’il nous propose un éclairage, quelques clés et pourquoi pas quelques solutions quant à notre modernité et ses dérives idéologiques, ses dictats relativistes.

Culture : nos livres du mois

De Ligne en Livres : Chaque mois, le journaliste Roland Escaig nous livre sa sélection de livres préférés.

Napoléon, c’est la France !

Plutôt que d’aller voir le Napoléon de Ridley Scott, qui n’a pas su se détacher de l’image que s’en sont fait les Anglais depuis 200 ans, allez donc assister à la pièce de Nathalie Ganem , « Rendez-vous à l’Élysée », dialogue entre Napoléon et Fouché après Waterloo, et qui sera joué entre décembre et janvier, au théâtre de Nesle. Entretien avec Nathalie Ganem.

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne