Bien des créateurs d’entreprises sont surpris par l’accumulation des charges, et ce dès les débuts de leurs activités. Si certaines sont et seront toujours incompressibles, il existe des alternatives pour bien des postes. Parmi ces postes de dépenses, l’un des plus importants est l’immobilier, surtout dans les grandes agglomérations. Heureusement, des solutions existent, comme les espaces de coworking. Cette alternative permet également de répondre aux nouvelles aspirations de bien des salariés, et peut même offrir des opportunités d’affaires ou de partenariats aux jeunes entreprises.

Une solution qui a su évoluer avec les demandes du marché

Dans sa plus simple définition, un espace de coworking propose à ses clients la location d’un bureau, d’un poste de travail pour une durée plus ou moins limitée et, surtout, flexible. Cette offre, après s’être beaucoup adressée à des profils de travailleurs nomades et freelances, comme les créatifs et les indépendants, s’est aujourd’hui développée pour répondre aux attentes de bien des entreprises, de manière à devenir une alter-native crédible à la location ou l’acquisition de locaux professionnels traditionnels.

Cela devient par ailleurs une réponse à l’appétence de plus en plus importante des salariés pour le télétravail, plébiscité depuis la crise sanitaire dans bien des secteurs où il n’était jusqu’alors pas la norme, et qui rend la nécessité de nombreux postes de travail caduc, permettant par la même occasion de réaliser des économies substantielles sur le budget de l’immobilier d’entreprise.

Partager les espaces pour générer de véritables économies

Les prix de l’immobilier de bureaux, surtout dans les grandes villes et aux adresses les plus prestigieuses, atteignent des sommets, même si la crise sanitaire a permis de revenir à des tarifs un peu plus raisonnables. Cependant, une location de bureaux sur les avenues les plus cotées de Paris ou Lyon reste trop souvent hors de portée pour les créateurs d’entreprises.

Les espaces de coworking, par leur principe même de partage des locaux permettent d’abaisser considérablement les charges immobilières. Ceci s’explique par la mutualisation des loyers, mais aussi par la réduction des espaces de travail inutilisés, chaque entreprise locataire n’occupant que les espaces dont elle a réellement besoin au quotidien.

Cela est encore amplifié par le développement du télétravail : si les salariés ne sont physiquement présents dans les locaux que deux jours par semaine, pourquoi payer leurs bureaux toute la semaine ? Le coworking offre la possibilité de la mise en place de bureaux partagés comme autant de postes de travail nomades, s’adaptant au gré des besoins et des circonstances.

D’autres espaces, comme les salles de réunion, y sont en effet loués à l’heure ou à la journée, au besoin, de manière à permettre de ne payer que le nécessaire, sans avoir à supporter la charge de locaux qui ne sont pas toujours utiles. Lors d’une création d’entreprise, alors que les premiers contrats ne sont pas encore rentrés et que déjà des échéances sont à régler, cette flexibilité est toujours appréciable, et permet de redéployer les budgets prévus sur d’autres postes, optimisant ainsi le développement de l’entreprise.

Des propositions toujours plus complètes

Alors que la location de locaux professionnels est parfois complexe et demande aux entreprises de devoir également gérer des questions et dépenses annexes, comme le mobilier, la téléphonie ou le wifi, toutes ces questions sont comprises dans la souscription à une offre de coworking. Les bureaux sont en effet meublés, et le wifi est de rigueur, chose assez logique quand on connait la cible initiale de ces espaces, celle des travailleurs nomades ultra-connectés.

Ces aspects, essentiels, ne sont donc plus à prendre en charge par les entreprises locataires. Il en est souvent de même pour la gestion du courrier, de la réception des colis et livraisons, d’une partie de la bureautique (impressions par exemple), dont le service est également assuré par l’espace de coworking, selon le forfait de location et les prestations négociées en amont, parfois presque dans une démarche proche de la conciergerie.

Enfin, la grande majorité des espaces de coworking offre aujourd’hui des services annexes. On retrouvera bien sûr une cafétéria et des espaces détente, toujours prisés par les équipes, mais aussi de plus en plus une offre restauration et parfois même des salles de sport.

Le coworking, une option valable pour toutes les activités ?

Bien entendu, la location de postes de travail dans un espace de coworking sera toujours compliquée pour certains secteurs d’activité. Ces lieux partagés ne remplaceront jamais des magasins, des laboratoires ou des chaînes de production industrielle.

Cependant, la généralisation de l’internet, des technologies de la communication, et la digitalisation croissante de l’économie rend moins nécessaire la présence des équipes dans des bureaux, et de plus en plus d’activités peuvent se réaliser en télétravail, ce qui est aussi une demande croissante des salariés aujourd’hui. Toutefois, pouvoir disposer de locaux professionnels, même à la demande, reste une nécessité ; et les espaces de coworking, grâce à leur souplesse et aux services proposés, comme la mise à disposition de salles de réunion, permettent à la plupart des activités tertiaires de pouvoir exercer sans avoir besoin de locaux en propre.

Loin de l’esprit de start-up encore souvent associé au coworking, des activités plus traditionnelles, comme la finance ou la comptabilité ont aujourd’hui recours au coworking pour alléger leurs charges locatives. Pour bien des entrepreneurs en développement, cette solution est donc une option pertinente, même si elle n’est pas adaptée à tous les projets.

Le partage des locaux, une opportunité pour développer partenariats et chiffre d’affaires

Partager des locaux est certes parfois une source de désagréments, les cohabitations n’étant pas toujours simples. Pourtant, cette convivialité est aussi l’opportunité d’échanges avec d’autres sociétés et entrepreneurs. De ces échanges peuvent naître des collaborations, en se rendant compte que les uns ont une réponse aux besoins des autres, devenant ainsi l’occasion de nouer des partenariats, ou même de trouver de nouveaux clients.

Ces espaces sont également des lieux de socialisation, point important qu’a souligné, si besoin en était, la crise sanitaire du Covid-19 et les confinements qui en ont découlé.
Les espaces de coworking, à travers leur flexibilité et les multiples avantages qu’ils proposent pour des coûts moindres par rapport à l’acquisition de locaux, sont donc une solution idéale, plébiscitée par de plus en plus de créateurs d’entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

20 − seize =