Le contrôle renforcé des chômeurs décidé par le gouvernement a débuté lundi 28 septembre dans trois régions (Franche-Comté, Poitou-Charentes et Provence-Alpes-Côte d’Azur). Il sera généralisé à l’ensemble de la France d’ici à la mi-novembre.

200 agents de Pôle emploi sont désormais chargés de vérifier que les chômeurs sont réellement en recherche active, afin de remobiliser ceux qui peinent dans leurs démarches.

 

Les étapes du contrôle renforcé des chômeurs

Trois étapes sont prévues :

> le contrôleur vérifie d’abord les démarches du demandeur d’emploi (mise en ligne de son CV, réponse aux offres d’emploi, candidatures spontanées, etc.).

> S’il détecte un problème, il demande des pièces complémentaires au chômeur, l’interroge et l’oriente sur la pertinence de ses démarches.

> En cas de non réponse du demandeur d’emploi, Pôle Emploi prononce une : 15 jours de radiation pour le premier manquement, et s’il se répète, jusqu’à six mois de radiation.

Les expérimentations qui ont eu lieu de juin 2013 à mars 2014 ont révélé que 50 % des chômeurs contrôlés dans les agences tests de Franche-Comté (mais 38 % dans celles de Poitou-Charentes et 20 % dans celles de la région Paca) ne recherchaient pas activement un emploi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici