Par Julie Brunet, Campus Manager, SNCF Développement

Tribune. Les inégalités économiques et territoriales croissantes, associées à une crise de confiance envers les institutions publiques, laissent se développer d’autres préjudices. En effet, nous assistons à un certain isolationnisme et de véritables crises sociales, où les plus désavantagés sont stigmatisés et exclus.

Comment apporter des réponses locales efficaces qui contribueraient à réduire les écarts sociaux, économiques et civiques, qui marginalisent une grande partie de la population ? Il y a sûrement plusieurs solutions. Pourquoi ne pas commencer par mutualiser en s’impliquant, par exemple, dans des démarches qui apportent des solutions inclusives ? Et qui permettent à la fois de recréer de l’emploi et de répondre aux besoins de compétences numériques des entreprises ?

Lutter pour l’égalité des chances

De nombreux Français sont encore fortement démunis face au numérique. Une enquête Harris Interactive pour la Fédération Française des Télécoms, datant de fin 2018, révèle que 16% des Français utilisent internet moins d’une fois par semaine, et que 10 millions sont encore en difficulté avec les usages, notamment les démarches en ligne.

Le retard est tel que de nombreuses initiatives coopératives et humanistes sont nées pour faire évoluer la situation. Elles impliquent de nombreuses entreprises et associations comme le MEDEF, France Num, Femmes@numérique, ou encore le Cigref.
Pôle Emploi ou SNCF Développement, proposent par exemple un test très complet  d’auto-évaluation de son niveau personnel de maturité numérique. C’est un point de départ fondamental pour  commencer à travailler son employabilité personnelle, et surtout être ensuite accompagné, pour se mettre à jour sur les usages et outils numériques essentiels à la vie professionnelle tous secteurs confondus.

Lutter contre la pénurie de compétences numériques

Tandis que certains métiers sont amenés à disparaître, d’autres subissent une profonde transformation. Il est urgent de ne pas laisser les individus en dehors du train de l’ère numérique. L’enjeu est économique et géostratégique pour les entreprises. Comment suivre la cadence et s’adapter à la mutation des métiers? Comment accompagner les salariés dans l’évolution de leur travail ?

Quand les talents, peu nombreux, coûtent chers, et que 76% pensent à l’expatriation, nous sommes persuadés qu’une des solutions est à la formation certifiante. En effet, une approche de formation professionnelle au plus près des  territoires constitue une réponse ad hoc pour les citoyens et les entreprises concernées. Pourquoi ne pas faire le pari d’un investissement local, flexible, adapté et personnalisé, en lien avec les acteurs locaux pour monter une formation dédiée ?

Nous sommes convaincus que pour une réelle rencontre des besoins et des compétences, les entreprises et les territoires doivent coopérer. C’est une solution d’avenir pour l’employabilité et l’attractivité des organisations et des territoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici