D’un côté, un géant mondial du mobilier urbain, qui pèse plus de 3 Mds€ de CA. De l’autre, une PME de l’Hérault, qui a réalisé 9 M€ de CA en 2016…

C’est pourtant l’outsider qui a été retenu par le syndicat Autolib’ et Vélib’ Métropole, en charge du renouvellement de la concession des vélos en libre-service, jusqu’alors attribuée à JCDecaux, pour une durée de 15 ans à compter de 2018.

Il faut dire que Smoove ne manquait pas d’arguments : créée en 2008 par Laurent Mercat, la société gère actuellement plus de 715 stations vélos, proposant 8.800 vélos en libre-service et 13.000 vélos de location longue durée dans plus de 26 villes, en France (Montpellier, Strasbourg, Clermont-Ferrand…) et à l’international (Moscou, Helsinki, Marrakech, Chicago…).

Elle s’est aussi associée à des partenaires de poids, Indigo (ex Vinci Park, 733 M€ de CA), leader mondial du stationnement, et Mobivia, la maison-mère de Norauto et Midas (1,6 Md€ de CA), son actionnaire de référence.

Et surtout, Smoove répond à 2 problèmes que son prédécesseur n’avait jamais résolus, la géolocalisation et un dispositif antivol réellement efficace. Reste au Petit Poucet à prouver sa capacité à mettre en œuvre sa solution à grande échelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici