Je m'abonne

Comment la déradicalisation est devenue un business

Avec 100 millions d’euros sur trois ans, c’est un véritable pactole que les pouvoirs publics ont mis sur la table pour réinsérer ou déradicaliser d’anciens ou futurs terroristes djihadistes. Un montant colossal qui attise la convoitise de nombreuses structures, plus ou moins sérieuses, souvent amateures, qui se livrent une concurrence effrénée. Certains chercheurs n'hésitent plus à parler d'une véritable bulle spéculative autour de la lutte contre la radicalisation islamiste. Où quand le combat contre la haine et le terrorisme se transforme en une activité dans laquelle l’appât du gain et la recherche de la médiatisation ont pris le dessus. Enquête.

Avec 100 millions d’euros sur trois ans, c’est un véritable pactole que les pouvoirs publics ont mis sur la table pour réinsérer ou déradicaliser d’anciens ou futurs terroristes djihadistes. Un montant colossal qui attise la convoitise de nombreuses structures, plus ou moins sérieuses, souvent amateures, qui se livrent une concurrence effrénée. Certains chercheurs n'hésitent plus à parler d'une véritable bulle spéculative autour de la lutte contre la radicalisation islamiste. Où . . .


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne