Coeur artificiel : première mondiale pour la pépite française Carmat

Carmat fait un pas de géant et marque une avancée majeure dans la recherche sur les maladies cardiaques. La medtech tricolore a réalisé la première implantation de son cœur artificiel doté d’une bioprothèse implantable dans un corps humain.

Cette opération a été réalisée à Duke University Hospital (Caroline du Nord).

Pour Stéphane Piat, DG de Carmat, « cette première étude clinique américaine sera déterminante pour notre développement sur le plus grand marché mondial des dispositifs médicaux ». Carmat souhaite devenir « la première alternative à la transplantation cardiaque ». La medtech doit encore réaliser des essais cliniques. Après sélection des patients, plusieurs autres centres américains réaliseront également des implantation.

Le cœur artificiel de Carmat sera commercialisé en 2021 sous la marque Aeson. La France et l’Allemagne seront les principaux marchés ciblés par Carmat qui envisage de fabriquer 400 cœurs artificiels par an en 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

trois + 19 =