La transformation de la société Carmat, qui développe un coeur artificiel pour traiter des patients en insuffisance cardiaque terminale, en entreprise industrielle est en bonne voie.

La nouvelle usine, basée à Bois-d’Arcy, en région parisienne, a en effet obtenu la certification de sa nouvelle usine d’assemblage, étape décisive dans la perspective de l’industrialisation de son activité. Situé dans les Yvelines, ce nouveau site d’assemblage high-tech d’une surface totale de 1 500 m2 permettra de produire « jusqu’à 800 unités (bioprothèses) par an à pleine capacité », a indiqué le groupe.

Un investissement de 2,4 millions d’euros fut nécessaire pour développer ce tout nouvel outil de production. L’effectif de l’usine grimpera d’ici quelques mois à une cinquantaine de salariés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici