Coaching 3.0 : un concept clé en main au service des entreprises

Experte en coaching agile et interactif, Stéphanie Dillière Brooks a créé une plateforme innovante de coaching 3.0. En outre, elle est aussi co-fondatrice du label e-coaching. Rencontre avec cette coach d’expérience qui nous livre aussi sa vision du coaching.

En tant qu’e-coach, quelles sont les prestations que vous proposez et pour quels types de clients ?

S.D-B : « Lorsqu’en 2011, j’ai commencé mon activité de e-coaching, j’ai d’abord capté des clients et entreprises internationaux. En dehors de l’hexagone, en effet, le sujet du e-coaching commençait déjà à s’ancrer dans les « mœurs ». Et puis, avec le temps et la mise en place du label de e-coaching, que j’ai co-créé, la pratique du coaching en général et celle du e-coaching ont été véritablement démocratisées en France, notamment auprès de certains secteurs économiques qui jusqu’alors n’avaient pas pensé à ce type d’accompagnement. Les managers intermédiaires ou en devenir ont aussi adhéré à la démarche. Aujourd’hui, après avoir accompagné plus de 600 personnes, je coache à la fois les équipes de grosses structures (banques, mutuelles…), de petites entreprises ainsi que des ONG ».

Concrètement, comment se passent vos séances ?

S.D-B : « Comme en présentiel, le client voit son e-coach, et est accompagné dans la fixation de ses objectifs de changement comme dans leur atteinte à travers des séances en visioconférence. Au début, une évaluation doublée d’un questionnaire en ligne va permettre de définir le nombre de séances, l’angle et l’objectif du coaching et surtout, de créer du lien entre le coach et le client. Le coach partage également des outils avec lui en fonction de ses besoins. Il va demander à la personne accompagnée de « travailler » entre les séances, qui sont généralement espacées de 3 semaines. Un temps nécessaire qui permet au coaché de consulter des documents mis à sa disposition par le coach. En clair, il s’agit de nourrir le client au fur et à mesure de son parcours de coaché. C’est aussi cela qui est gage de sur-mesure. Pour ce faire, le client a un espace dédié sur notre plateforme de coaching 3.0 où il retrouve des documents mais aussi des questionnaires, des tests et modules sur lesquels réfléchir comme la gestion du temps, du stress ou bien encore le télétravail. Une web TV donne aussi accès à des films sur des thématiques ciblées. L’idée est de prolonger ce qui se passe lors des séances avec le coach ».

Quels intérêts une entreprise a à passer par vos services ?

S-D.B : « Outre l’agilité et la flexibilité du coaching 3.0, c’est surtout sa capacité à aller plus vite en profondeur qui est intéressante. Après 10 années d’e-coaching, j’ai pu observer qu’à distance, le client se livre plus facilement. Le coaché choisit le lieu et le moment où il fait sa séance, automatiquement, il est plus confortable et plus serein au moment T et plus réceptif au discours. La variété des outils proposés, le suivi, la qualité du réseau de coachs sont également points forts ».

Enfin, comment voyez-vous évoluer le e-coaching ?

S-D.B : « On va continuer à avoir de plus en plus de besoins dans le domaine. Je pense qu’il s’agira de proposer des dispositifs souples, mixant coaching et e-coaching. Il va également être important de former les coachs actuels ou futurs à la pratique du e-coaching. Nous avons d’ailleurs effectué un webinaire dans ce sens au sein d’ICF Synergie, la Fédération Internationale de Coaching, branche belge ».

www.mon-ecoaching.com

5 vidéos gratuites sur la gestion du temps à télécharger

www.linkedin.com/in/stephaniedillierebrooks