Un total de 21 projets clés financés par des capitaux étrangers dans la nouvelle zone de Pudong à Shanghai a été collectivement signé le 25 février. Ces projets se rapportent à la gestion de la chaîne d’approvisionnement, l’équipement médical, la fabrication intelligente et à d’autres domaines. Le coût total de cet investissement est de 11,9 milliards de yuans (1,7 milliard de dollars).

Alors qu’à cette même époque, il y a quelques années, c’était la période de concrétisation de grands projets. Cette année, à cause de l’épidémie de Covid-19, les choses semblent changer. Qu’à cela ne tienne, la nouvelle zone de Pudong à Shanghai reste déterminée à réaliser ses objectifs. Elle a, pour ce faire, pris une mesure intitulée « Le projet ne s’arrêtera pas et le service ne sera pas déconnecté ». C’est une forme de motivation qui consiste à renforcer le suivi et le service des projets, en utilisant les méthodes de « connexion en ligne » et « écran à écran » telles que l’application mobile Wechat, le téléphone, l’émail, les réunions-vidéo. Selon Wang Hua, chef adjoint de la nouvelle zone de Pudong, les 21 projets signés ont un poids d’or important : « En cette période aussi spéciale, ce résultat montre non seulement le résumé périodique de certains des projets avec lesquels nous avons presque terminé la négociation au cours de cette période, mais aussi la détermination et l’attitude de la nouvelle zone de Pudong à mieux s’ouvrir et à bien servir les entreprises étrangères. »

Shanghai Fuchuang Industrial, est une nouvelle société d’automobile des services après-vente, installée dans la zone de franchise douanière. Elle est créée entre Exxon Mobil Corporation, l’une des plus grandes sociétés pétrolières du monde, et Tencent, Land Rover. Cette année, elle prévoit d’ouvrir 500 nouveaux magasins à l’échelle nationale. Zeng Hongwei, sa directrice générale, a déclaré qu’actuellement, les recrutements des employés, concessionnaires, ainsi que la formation du personnel progressaient conformément au plan initial : « Les employés de notre région de Shanghai ont tous repris le travail et promeuvent intensivement l’ouverture formelle, c’est aussi notre vitesse sans précédent, la vitesse de la zone sous douane.»

Ces projets financés par des capitaux étrangers couvrent un large éventail de domaines. Ils résultent de nombreuses sources d’investissement. Ces projets sont pour l’heure très avancés, encourageants et motivants. Selon nos sources, la zone sous douane de Waigaoqiao accueillera à elle seule le projet de siège du fabricant mondial de gros équipements de construction de Liebherr Group, le projet d’innovation médicale numérique, financé par le géant mondial des dispositifs médicaux Siemens à Shanghai, et la première production et vente nationales de l’unique appareil de Tomodensitométrie cardiovasculaire au monde par l’entreprise Angelpump.

Air Products, un fournisseur industriel de gaz et d’équipements à gaz basé à Zhangjiang, à Shanghai, a augmenté son capital de 470 millions de dollars américains. Le vice-président de sa zone chinoise Su Junxiong a déclaré que l’entreprise va continuer à appuyer sur l’accélérateur tout en augmentant le volume des investissements : « Après avoir vu certains effets à court terme, nous constatons maintenant des signes de reprise rapide. Nous prévoyons également de développer l’actuel centre de R & D des technologies en Asie à Zhangjiang et de mettre en place un nouveau laboratoire de test de gaz d’emballage électronique.»

Les données montrent qu’en janvier de cette année, la nouvelle zone de Pudong à Shanghai a attiré 710 millions de dollars américains d’investissements étrangers, soit une augmentation en glissement annuel de 57,6%, soit 47% du total de la ville. Zeng Hongwei, directrice générale de l’entreprise Fuchuang, a déclaré que bien que l’épidémie soudaine affecte l’économie dans une certaine mesure à court terme, la confiance dans le marché chinois ne changera pas et la stratégie de développement ne changera pas non plus : « En Chine, comme à Shanghai, notre stratégie de développement reste la même. Elle ne changera pour raison d’épidémies à court terme. Nous sommes convaincus également que l’économie reviendra bientôt à la normale. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici