Chine : le président de CMG dresse un bilan positif de 2021 et appelle les médias étrangers à plus de responsabilité

Le président de China Media Group Shen Haixiong n’a pas dérogé à la règle. Comme à la fin de chaque année, il a prononcé un discours-bilan de ce qu’a été la réussite de la Chine tout au long de l’année 2021. Il a promis de continuer à porter haut la voix de la Chine, tout en appelant les professionnels des médias étrangers à plus de responsabilités dans leur manière de traiter et de diffuser les informations. Comme il fallait s’y attendre, la victoire sur la pauvreté absolue est également figurée en bonne place de son speech.

Maillon fort de la communication, China Media Group accompagne toutes les initiatives de développement de la Chine du point de vue communicationnel. S’agissant de ce qu’on peut considérer comme l’un des miracles chinois de ce siècle présent, à savoir la victoire sur la pauvreté absolue, le président de CMG a fait remarquer qu’ «à l’aube d’une nouvelle ère, sous la direction du président Xi Jinping, la Chine, avec sa population de 1,4 milliard d’habitants, a construit une société modérément prospère à tous égards, résolvant historiquement le problème de la pauvreté absolue dont a souffert la nation chinoise pendant des milliers d’années. »

Il a également souligné l’importance grandissante du Parti communiste chinois dont le nombre de membres est passé, en l’espace de 100 ans, de 50 à plus de 90 millions actuellement. Un autre miracle aux yeux du président de CMG dont le media a pris le soin de sélectionner toute une série d’images montrant la lutte du Parti communiste chinois et expliquant comment ce grand parti a su maintenir une certaine dynamique interne malgré des rivalités et d’autres contraintes externes.

« En tant que fidèle enregistreur de cette grande époque, China Media Group a réalisé, l’année dernière, un grand nombre de chefs-d’œuvre (documentaires, ndlr) tels que « Pour une Chine nouvelle », « Éliminer la pauvreté » et « Prospérité modérée du peuple », a fait savoir Shen Haixiong, comme pour dire que CMG n’a rien raté de toutes les péripéties qui ont conduit à la victoire finale de la Chine sur la pauvreté absolue.

Le chairman de CMG a révélé qu’il avait reçu les instructions de la part du président chinois Xi Jinping, de tout faire pour avoir une influence positive sur le plan international. Message suffisant pour galvaniser la morale du président de CMG qui a pris l’engagement de « produire davantage de programmes de haute qualité afin de présenter à la communauté internationale, sous différents angles, la vitalité sans limite de la Chine de la nouvelle ère et de contribuer à promouvoir une communauté de destin pour l’humanité ».

.

Mais en attendant de parvenir à cette mission, Shen Haixiong est revenu successivement sur certains faits marquants de son groupe en 2021. Il s’avère que CMG a réalisé plusieurs programmes dans le sens de faire rayonner davantage la Chine.

« Les émissions comme ‘La Chine dans les histoires’, ‘Classiques chinois’ et ‘Derrière les noms’, réalisées par CMG, ont retracé l’histoire profonde et riche de la Chine, la belle et réelle vie de son peuple », a-t-il dit dans son discours.

Mais le président de CMG ne s’est pas seulement arrêté à la situation de la Chine. Il a, sur le plan international, évoqué la situation fragile de la paix dans le monde. « Le monde actuel n’est pas en paix, car des changements jamais connus depuis cent ans s’entremêlent avec la pandémie du siècle. Mais sans perdre l’espoir, il rassure : « notre quête de paix, de développement et de bonheur n’a jamais cessé ».

En rapport avec des actions ou reportages de nature à perturber la paix et la stabilité internationales, Shen Haixiong a, quelque peu dans son discours, pris les airs d’enseignant rappelant que « la règle de base pour les professionnels des médias du monde entier consistait à respecter les faits ». Il s’insurgeait contre certains médias, sans les citer, qui propagent de fausses informations.

Sans chercher à faire comme les autres, le patron de CMG dit ceci : « Nous continuerons à respecter le code professionnel des médias responsables et à œuvrer pour la recherche et la divulgation des vérités… Nous espérons que nos confrères occidentaux chériront avec nous la réputation des médias, que la vérité primera sur les intérêts politiques, la discrimination raciale et les préjugés idéologiques, et que nous pourrons promouvoir la construction d’une écologie objective, juste, positive et saine de l’opinion publique internationale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

onze + 11 =