Lancée en 2016 par quatre jeunes quarantenaires, la start-up Elora Biotec conçoit, fabrique et commercialise des boîtiers de préparation et récupération sportive basés sur la photobiomodulation (ou régénération des cellules par la lumière). Pour soutenir leur projet, les entrepreneurs ont fait appel à une légende du rugby français, Sébastien Chabal, qui a accepté de s’associer à l’aventure.

« Dans le cadre du développement de notre innovation et notre proximité géographique, nous savions que Sebastien Chabal était très impliqué dans la remise en forme, le fitness, le sport pour tous. Avec son passé de rugbyman international, il pouvait être sensible à ce que nous étions en train de concevoir », explique Laurent Bertin.

« Nous avons été clair dès le départ : nous n’avions pas les moyens de nous « payer » son image »

Installés à Saint-Clair-de-la-Tour en Isère, Laurent Bertin (conseil en stratégie), Jean-Laurent Houot (ex-DG de Lucibel), Seb Leroy et Fabrice Bouchet (ex-secrétaire général de la rédaction de l’Equipe 21) sont en effet « voisins » du Lyon Olympique Universitaire (LOU), club où Chabal a terminé sa carrière de rugbyman.

« Nous l’avons rencontré une première fois avec la version bêta du produit pour lui expliquer la démarche et lui faire tester le prototype. Il a immédiatement adhéré à la démarche de notre innovation et les bénéfices pour tous les sportifs, tous les sports. Nous avons convenu de nous revoir quelques mois plus tard, une fois le produit prêt pour le marché ».

«En tant que start-up, nous avons été clair dès le départ sur le fait que nous n’avions pas les moyens de nous « payer » son image. Le plus important était de croire au produit et de soutenir Elora Biotec ! Nous avons donc conclus un accord d’image et de partage de son expérience au sein du comité scientifique Life+ ».

300 exemplaires vendus

Ce qui a convaincu l’ancien champion de prêter gracieusement son image à la startup ? « Sa propre expérience avec le dispositif Life+, l’innovation de rupture que cet outil apporte aux sportifs, quel que soit le sport, des valeurs communes sur l’innovation, le challenge, l’idée de rendre disponible au plus grand nombre une innovation pour le bien-être, sans oublier le Made in France », assure le cofondateur.

Fondée en avril 2016 sur fonds propres, après trois ans de R&D, Elora Biotec compte beaucoup sur ce partenariat pour faire connaître ses produits dont elle a déjà vendu 300 exemplaires à 449€ les 4 premiers mois de commercialisation. « La présence de Sébastien Chabal nous apporte un périmètre plus large d’exposition, grand public et multisports, en complément d’une exposition ciblée déjà portée par des athlètes de premier plan en activité dans l’univers de l’Ultra endurance », explique Laurent Bertin, qui compte sur une levée de fonds prochaine pour accélérer le développement et mettre au point de nouveaux produits, notamment pour les vétérinaires et pour les professionnels (coaches sportifs, esthéticiennes…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici