Mi-février 2020, la filière brésilienne du groupe Carrefour a conclu un accord avec Makro Atacadista SA pour la cessation de 30 magasins répartis dans 17 États du Brésil. C’est une acquisition particulièrement stratégique car le groupe Carrefour réalise l’un de ses chiffres d’affaires les plus important dans la région.

Optimiser la structure de coûts des nouveaux magasins

Les magasins acquis ont une large marge de progression en termes de profitabilité. Matthieu Malige, directeur financier du groupe Carrefour, indique que ses équipes prévoient d’augmenter le chiffre d’affaires des ex-magasins Makro de plus de 60 %. Cette optimisation devrait être permise par le passage des magasins sous l’enseigne Atacadão.

La transformation des magasins Makro va permettre aux clients de bénéficier des prix et de l’offre Atacadão, et des services financiers du Grupo Carrefour Brasil. Les Atacadão sont des magasins « cash and carry », qui se présentent souvent sous forme d’entrepôts, permettent aux clients d’acheter en gros, et donc à bas prix, et en libre-service. Cette évolution de l’offre devrait avoir lieu au cours des 12 mois suivant la réalisation de l’opération.

Le marché brésilien en pleine expansion

Fin juin 2020, sur la totalité de l’Amérique latine, Carrefour comptait 182 magasins de type « cash and carry ». En février 2020, le groupe s’arme de 165 000 m² de surface de vente supplémentaire pour continuer de conquérir le marché brésilien. Forts de 2,8 milliards de Reais de chiffre d’affaires total en 2019, les 30 nouveaux magasins sont le reflet de la bonne santé du secteur en Amérique du sud.

Matthieu Malige, directeur financier du groupe Carrefour, atteste de cette évolution : le groupe Carrefour est présent sur le continent depuis 1975, et ses activités sud-américaines n’ont cessé de se développer depuis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici