Après avoir brillé en NBA, le basketteur Tony Parker a pris sa retraite sportive à l’âge de 37 ans. Hyperactif, le génie français a déjà préparé sa reconversion avec plusieurs projets liés au sport, dont le rachat d’une station de ski en France.

Tony Parker, devenu l’un des sportifs français les plus riches grâce à son salaire aux Spurs (12 millions de dollars par saison lors de ses grandes années) et à de nombreux contrats publicitaires, est régulièrement en tête du classement annuel du journal L’Equipe des sportifs français les mieux rémunérés. Il a touché près de 60 millions d’euros pour ses trois dernières saisons à San Antonio, entre 2015 et 2017, complété en 2018 par 13 millions d’euros chez les Charlotte Hornets.

10 ans qu’il prépare sa retraite

Tony Parker prépare sa reconversion dans le monde des affaires depuis 10 ans déjà. Il s’est essayé au prêt-à-porter, avec sa propre ligne de vêtements, à la restauration avec un « food truck » à San Antonio, puis en devenant l’actionnaire majoritaire de l’ASVEL voilà cinq ans. Rappelez-vous, c’est en 2009 que le meilleur basketteur français de l’histoire a commencé à investir dans le club de Villeurbanne, dont il est devenu président et actionnaire majoritaire, ainsi que du club Lyon ASVEL féminin. En 2014, il a procédé à son rachat complet, en association avec Nicolas Batum, son ami et coéquipier lors de sa dernière saison en NBA, à Charlotte.

Investisseur dans la start-up Vogo

L’ex sportif ne veut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Ayant de l’argent à investir, il s’intéresse aussi au monde du numérique et aux projets innovants dans l’univers sportif. D’où son coup de cœur pour Vogo à Montpellier. Cette jeune pousse de la sportech, créée en 2013 par Christophe Carniel et Pierre Keiflin, propose un tout nouveau service de diffusion numérique dans les stades et autres lieux de compétitions sportives. C’est au moment de son entrée en Bourse, sur Euronext Growth qu’Infinity Nine Promotion, autrement Tony Parker, s’est intéressé à Vogo. Le résultat a dépassé les espérances des deux créateurs, avec 14,2 millions d’euros levés. Avec un chiffre d’affaires de 739 000 euros en 2017, déjà doublé en 2018, les dirigeants tablent aujourd’hui sur un objectif de 10 millions en 2020 et 50 millions d’euros en 2023. Tony Parker a eu le nez fin !

Lancement dans l’immobilier sportif

Tony Parker compte également miser sur son expérience des Etats-Unis pour refondre le paysage de l’immobilier sportif français : « Il y aurait toutes les salles de basket à refaire » a-t- il confié à l’AFP. « J’ai pensé que l’on pouvait faire quelque chose de sympa dans le domaine de l’immobilier et pour
le côté sportif
», a-t-il affirmé sur le circuit des 24 Heures, se sentant « en confiance » au moment de lancer avec Patrice Lafargue, président du groupe immobilier IDEC, la société 9 PROM réunissant les intérêts des deux hommes d’affaires.

Propriétaire d’une station de ski

Depuis peu, le champion est aussi propriétaire, via Infinity Nine Mountain, de la société qui gère les remontées mécaniques du domaine skiable de Villard-de-Lans, près de Grenoble. « Il y a de belles perspectives là-bas. J’ai hâte de commencer », a-t-il confié, tout en avouant ne pas être lui-même skieur. Pour racheter les 76,8 % des parts de la société d’équipement qui gère les remontées mécaniques du domaine de Villard-de-Lans Corrançon, en Isère, il est notamment accompagné de son ami de toujours Nicolas Batum, de Marie-Sophie Obama, présidente de la section féminine de l’Asvel Lyon-Villeurbanne et de Guillaume Ruel, l’adjoint au maire de Corrençon-en-Vercors.

Son projet est de faire de cette station « une offre quatre saisons », au travers d’un grand projet immobilier. « On ne veut pas tout bétonner. Notre proposition est tournée vers la diversification et le respect du massif. Cette station est le poumon économique du Vercors. Le but est de la faire tourner trois cents jours par an, y compris durant les périodes creuses », a expliqué Guillaume Ruel. Où s’arrêtera Tony Parker ? A même pas quarante ans, il est clair qu’il a tous les moyens nécessaires pour investir et un bel avenir devant lui pour faire fortune dans les nouveaux projets de business qui se présenteront. La vista du panier reste la même.

J.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici