Aujourd’hui à la tête de trois réseaux en pleine expansion, Body’Minute, Nail’Minute et Hair’Minute, et d’une marque de cosmétiques, Jean-Christophe David voit encore plus loin en s’attaquant désormais au marché européen. Celui qui a déjà détrôné Yves Rocher en nombre de cabines, vise 1000 instituts de beauté d’ici 2010.

L’inventeur de la beauté sans rendez-vous

Fils de Jean-Louis David, Jean-Christophe est pourtant le seul des cinq enfants de la fratrie à être devenu coiffeur comme son père, son grand-père et son arrière-grand- mère. Du salon de coiffure à l’institut de beauté, il n’y a qu’un pas que l’entrepreneur a vite franchi en se rendant compte que les instituts de beauté traditionnels, avec leurs horaires, leur réservation par téléphone et leurs prix excessifs, n’étaient pas adaptés aux jeunes adultes.

Pour les faire venir, il fallait un concept choc : « une minute pour être belle ». D’où son idée de créer Body’Minute qui fonctionne sans rendez-vous, via un abonnement. Grâce à son concept novateur, environ 90 % de ses clientes, âgées de 15 à 45 ans en moyenne, sont des femmes qui n’étaient jamais allées chez l’esthéticienne auparavant. Aujourd’hui, le réseau fédère 500 instituts.

Trois réseaux et une marque

Convaincu que le concept sans rendez- vous a de l’avenir dans tout ce qui touche à la beauté, Jean-Christophe David décide d’aller plus loin encore, en créant deux autres réseaux dans l’onglerie et la coiffure : Nail’Minute et Hair’Minute. L’abonnement qu’il a mis en place donne accès aux trois enseignes. Mais l’activité qui marche le plus en ce moment, c’est Skin’Minute, sa marque de cosmétiques (fabriquée dans sa propre usine en Suisse) avec 200 références pour les professionnels et le grand public, vendues dans ses instituts et, en test depuis un an, en grande distribution.

À l’assaut de l’Europe

Aujourd’hui Jean-Christophe David, qui possède tout le capital de l’entreprise, se lance à l’assaut de l’Europe pour internationaliser Body’Minute. Il vise notamment l’Angleterre, l’Italie et l’Allemagne, avec un objectif de 1 000 points de vente d’ici cinq ans, contre 500 aujourd’hui. Pour cela, il cherche un investisseur.

Etant numéro un en France en offre de bien-être avec 2 500 cabines – contre 2 200 pour Yves Rocher -, ses instituts enregistrent 4 millions de passages caisse par an. Le groupe y réalise 150 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec une rentabilité entre 10 et 20 %. Sa force, c’est la franchise, car quand il transforme un institut traditionnel en Body’Minute, il multiplie par cinq son chiffre d’affaires en à peine huit mois. Pas étonnant que les candidates à la franchise qui décident de le rejoindre ne jurent que par son réseau !

J. B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici