Bleu Libellule fait une percée significative dans le secteur de distribution de produits esthétiques pour les professionnels. Une belle croissance et un parcours couronné par le prix Women Equity pour la co-présidente du groupe CSP.

Caroline Wincker et son mari Jean-Philippe n’ont pas attendu longtemps avant de se lancer dans la création d’entreprise. C’était en 1997 à Nîmes, un ancrage local jamais renié. Il ne s’agissait ni d’un salon ou d’une entreprise de formation professionnelle, mais d’un concept de grossiste spécialisé en produits capillaires à l’attention des professionnels, mais aussi des particuliers.

Un concept qui trouve son public

Très rapidement, la première boutique « Objectif Coiffure » rencontre un vrai succès, une seconde ouvre à Lunel, puis à Paris et depuis le réseau n’a cessé de s’étoffer. Si la démarche était pionnière, aujourd’hui le groupe Occitan CSP reste leader sur un marché qui n’existait quasiment pas il y a vingt ans. En 2002, Caroline Wincker et son mari Jean-Philippe décident d’innover sur ce segment en créant un concept supplémentaire. Il s’agit de créer un drugstore de type « cash & carry » d’environ 100-150 mètres carrés de produits esthétiques professionnels, cette fois-ci sous l’enseigne Bleu Libellule. C’est à partir de là que le groupe va vraiment prendre son envol, en créant des magasins en propre via l’autofinancement. Il accélère le mouvement via la franchise grâce à l’entrée au capital de Provalliance qui détient 51%.

Une offre construite méthodiquement

L’offre a été constituée avec grand soin, mixant grandes marques professionnelles, marques exclusives, mais aussi marques propres. Une organisation claire qui a su faire mouche auprès de la clientèle : La marque « Coiffeo » en entrée de gamme, « 7e élément » en matériel électrique et soins pour cheveux, « B.APP » pour les actifs spécifiques tels qu’huile d’argan, kératine ou collagène, et « Pure Men Tolerance » afin de répondre à la demande spécifique des barbiers. Bleu Libellule a également conclu des accords d’exclusivité sur d’autres marques, pour proposer un total de quelques 15 000 références.

Un développement en franchise

Depuis une dizaine d’années, l’enseigne a pris son envol avec l’extension du réseau, et l’ouverture d’une vingtaine de magasins par an, dont une soixantaine de franchises. Bleu Libellule s’est également convertie en e-shop depuis 2010. Cette boutique en ligne accueille aujourd’hui 600 000 visiteurs mensuels. La stratégie digitale du groupe s’exprime aussi via la page Facebook de Bleu Libellule. En 2021, 26 nouvelles ouvertures de boutiques sont prévues, dont une à Tahiti.

18 000 m2 de technologie logistique

Le nouvel entrepôt logistique de 18 000 m2 est doté des toutes dernières technologies en matière d’automatisation. Une façon de proposer un service client au top et d’éviter les ruptures. Dès le départ, les dirigeants ont compris que la logistique était l’un des nerfs de la guerre, et que l’éventail des services à la clientèle professionnelle devait être complet. Avec quasiment 5000 colis regroupant 70 000 produits à envoyer chaque jour, le défi est en effet de premier ordre. En résumé, le groupe a mis en place une formule gagnante : un assortiment complet, une offre de vente par correspondance, des livraisons en 24 heures, un numéro vert, aujourd’hui la vente par internet. Elle a également recruté un directeur des ventes omnicanal et fortement investi sur ses systèmes d’information.

La parité est un enjeu

Caroline Wincker est une femme engagée qui a plaisir à expliquer le résultat de sa politique égalitaire. Elle met en avant les points obtenus pour les 4 indicateurs légaux, pour les filiales de plus de 50 salariés. Une parité portée haut et fort qui reprend 4 indices : écart de rémunération femmes/hommes, pourcentage femmes/ hommes qui ont été augmentés, pourcentage de salariées augmentées l’année du retour de congé maternité et le nombre de femmes dans les 10 plus hautes rémunérations. En 2020, pour CSP Offices (filiale des services supports), le score atteint 99/100 et pour Objectif Coiffure (logistique et service client) 89/100.

En croissance malgré la crise

En dépit d’une année 2020 évidemment chahutée avec la fermeture des salons de coiffure, l’année s’est pourtant terminée pour l’enseigne par une croissance de +10,9% (vs +26% en 2019). Les dirigeants ont décidé de poursuivre sur leur lancée, considérant que 2020 était un écueil, une exception à la règle qui ne devait pas interrompre leur rythme de développement. Ils ont ainsi annoncé que l’Italie ferait partie de leur prochain mouvement stratégique avec une prévision d’une cinquantaine de boutiques chez notre voisin transalpin sur les cinq ans à venir, au plus tard.

Le groupe prévoit de poursuivre également ses ouvertures en France, une bonne vingtaine sont programmées en 2021. En matière de recrutement, cinquante personnes supplémentaires devraient intégrer le groupe. Comme le disent ses fondateurs, « à l’image de sa petite ambassadrice libre et conquérante, Bleu Libellule écrit les pages de sa success-story. Elle est passionnée, résiste aux rafales, vole vite et loin, mais toujours avec bienveillance. »

V.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × 1 =