Importatrice du concept américain des box beauté en France en 2010, Mathilde Lacombe, 30 ans, profite de la notoriété de son blog beauté (10.000 abonnées à l’époque) pour lancer sa JolieBox : une sélection de 5 produits en format voyage, personnalisée en fonction du profil et des problématiques de chaque abonnée, qu’elle peut ensuite commander en grand format sur l’e-shop.

«JolieBox, comme Birchbox, est née du constat que le secteur des cosmétiques était l’un des seuls, au moment de notre création, à ne pas avoir été disrupté par le digital. Tout simplement parce qu’il était très difficile d’acheter en ligne une crème de jour à 30 € ou un mascara à 25 € sans l’avoir testé au préalable».

Les 50 premières box sont envoyées en mai 2011, puis 100, puis 200, puis 2.000. La start-up, née 6 mois après Birchbox aux USA, s’internationalise et ne tarde pas à fusionner avec sa cousine américaine.

«La principale raison de ce rapprochement, c’est une vision commune : il faut réinventer la façon dont on vend les produits de beauté. Birchbox et JolieBox s’appuyaient, et encore aujourd’hui, sur les 3 mêmes piliers : la personnalisation de la découverte via la data, la prescription via la production de contenu et la voix donnée à la communauté, et la sélection avec un catalogue de marques exclusif et rassurant avec la présence de grandes marques», explique Mathilde Lacombe.

Six ans après le lancement Birchbox fédère plus de 1 million d’abonnées à travers le monde (200.000 en France) et 4 millions de clientes. 50% convertissent le test de la box en achat sur l’e-shop. «Nous sommes aujourd’hui le 1er expéditeur de colis beauté en France, avec 2,2 millions de colis envoyés en 2016», se félicite l’entrepreneure, qui compte plus de 250 marques référencées en France et plus de 800 dans le monde.

«Nos objectifs à présent sont d’augmenter le nombre de nos abonnées et de dénicher de nouvelles marques. Démarrer la relation avec les plus grandes nous permettra de pousser toujours plus loin la personnalisation de notre service, et donc de densifier la promesse de Birchbox : faire en sorte que chaque femme puisse trouver SES produits. Pour servir une seule ambition : celle de devenir le meilleur endroit au monde pour faire son shopping beauté».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici