Bio c’ Bon dans l’escarcelle du propriétaire de Picard

Troisième acteur français de la distribution de produits biologiques derrière Biocoop et Naturalia, Bio c’ Bon passe entre les mains de la famille Zouari, déjà propriétaire de Picard et de 300 points de vente du groupe Casino.

La famille Zouari poursuit sa montée en puissance. Après avoir pris 43 % du capital de Picard Surgelés en octobre 2019, elle diversifie un peu plus son groupe en s’emparant de Bio c’ Bon, l’un des leaders français du bio. L’enseigne fondé en 2008 par Thierry Brissaud possède 158 points de vente spécialisés et réalise un chiffre d’affaires approchant les 150 millions d’euros. Actif dans trois secteurs (immobilier, commerce de proximité, grande distribution), le groupe de Soraya et Moez Zouari est entré en négociations exclusives avec Bio c’ Bon « dans le but de mener à bien la cession d’une participation majoritaire au capital », peut-on lire dans un communiqué publié mercredi 24 juin.

L’empire Zouari se dessine

Cette opération d’envergure intervient alors que Bio c’ Bon fait face à de graves difficultés financières. En mars dernier, LSA Conso avait notamment révélé l’existence de retards de paiement des fournisseurs. Dans son enquête, le média spécialisé faisait également état d’une possible vente à court terme du spécialiste du bio. La marque détenue par son fondateur et la société d’investissement Marne & Finance de Thierry Chouraqui va finalement intégrer le petit empire Zouari.

« Bio c’Bon est à juste titre une enseigne très appréciée des Français, assure Moez Zouari. Elle est au croisement de deux tendances de fond du commerce alimentaire en France : le besoin de proximité et une demande de qualité toujours plus forte. Cette opération, si elle aboutissait, s’intégrerait pleinement à la stratégie de développement de la famille Zouari : investir dans des projets en développement, à la pointe des tendances de marché et des nouvelles attentes des consommateurs. »

Ancien plus gros franchisé du groupe Casino, Moez Zouari a empoché un petit pactole fin 2019 en cédant le contrôle de 200 magasins labellisés Casino (Casino, Franprix et Leader Price). Ce trésor de guerre lui a donné les coudées franches pour se lancer à l’assaut de Picard et Bio c’ Bon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize + 20 =