Alexandre Teinturier, Directeur général adjoint d’Avopoints, start-up ayant pour vocation de démocratiser l’accès au droit routier répond à nos questions.

Présentez-nous votre nouvelle plateforme…

Notre plateforme Avopoints, disponible dès le 16 juillet 2019, devrait révolutionner l’ac-cès à la contestation de contravention pour les automobilistes français. Notre objectif est de mettre en relation les automobilistes et des avocats afin de faire bénéficier les automobilistes d’un accompagnement juridique sur toutes les problématiques du droit routier. 

La plateforme Avopoints s’adressera à tous les automobilistes détenteurs d’un permis de conduire français, leur permettant en quelques clics de trouver un avocat compétent et réactif qui saura répondre à leurs attentes. Mais aussi aux professionnels – Ambulanciers, VTC, Taxis, ou encore transporteurs routiers – afin de leur permettre de conserver leurs droits lorsqu’ils prennent leurs véhicules de fonction. 

Contester n’est pas toujours facile…

Effectivement, c’est pour cela que les conducteurs viennent vers nous quand ils ne savent pas vers qui se tourner ; nous leur offrons une solution efficace, celle d’être pris en main très rapidement par un avocat partenaire.

Le processus est en effet très simple. Il suffit à l’automobiliste prendre en photo sa contravention à l’aide de son téléphone portable, puis de valider les différentes informations qui seront demandées. Différents avocats lui seront alors proposés en fonction de sa problématique.

Après sélection de l’avocat, il ne lui reste plus qu’à signer la convention d’honoraire et à payer. Dès lors, l’avocat bénéficie d’un délai de 48h pour prendre en charge son dossier. Une fois le dossier accepté, l’avocat pourra commencer les procédures en dehors de la plateforme Avopoints. Tous les avocats partenaires de la plateforme s’engagent à assurer un suivi de qualité tout au long de la procédure.

Les avocats affichent un honoraire de 99 euros…

Dans le cas où il s’agit d’une contravention « radar », les avocats sur notre plateforme proposent un tarif un honoraire de 99 euros TTC pour s’occuper de la contestation de la contravention. C’est un prix fixe forfaitaire qui permettra à tout utilisateur de bénéficier d’une prise en charge de son dossier. Dans le cadre d’un besoin d’accompagnement juridique, comme une infraction pour conduite sous stupéfiants ou sans permis, un avocat pourra également vous défendre. Il vous suffira de prendre en photo votre convocation, de compléter notre questionnaire en ligne et de sélectionner l’avocat qui vous représentera.

Combien de verbalisations sont délivrées en France et quelle part est contestable ?

En 2017, nous recensons 27 millions de verbalisations en France, c’est un record absolu. Par ailleurs, la technologie évolue au service des radars autonomes, mais aussi des radars automatiques, fixes ou mobiles, entraînant de facto une augmentation du nombre de contraventions et de verbalisations reçues par les français chaque année. Sur ces 27 millions de contraventions, seulement 4 % sont contestées tandis que la majorité est contestable. Notre objectif est de monter à 6 ou 7 % en informant les automobilistes français et en leur permettant de contester plus facilement directement depuis la plateforme Avopoints.

Une plateforme utile et novatrice…

Nous sommes la première start-up à proposer une solution aussi aboutie dans la mise en relation avec un avocat. Certains avocats proposent des sites internet avec plus ou moins de succès, mais aucun n’a la flexibilité que peut proposer une start-up telle que la nôtre.

Une solution française…

A l’heure actuelle, nous mettons un point d’ordre à proposer une expérience premium aux utilisateurs de notre plateforme de mise en relation avec un service client à la française et une réactivité exemplaire. Nous proposons un numéro non surtaxé, le 01.80.97.93.00 et nos conseillers seront joignable de 9h à 18 heures.

Notre site est accessible partout dans le monde, à toute personne bénéficiant d’un permis de conduire français. La plateforme ne gère pour le moment pas les permis étrangers mais il est fort probable que nous ouvrions la plateforme aux permis européens dans les années à venir.

www.avopoints.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici