Visiblement, la pandémie de la Covid-19 n’aura pas eu raison de l’économie chinoise dont le PIB a connu une nette progression, en se situant à 101 600 milliards de yuans, en 2020, selon les données économiques publiées, le 18 janvier, par les services économiques de Chine.

Pas de doute possible, pour Bloomberg New, la Chine est dans les bonnes dispositions pour devenir l’unique grande économie du monde à réaliser une croissance positive, favorable à la reprise économique mondiale.

Mais tout n’a pas été facile pour la Chine qui a été le premier à se mesurer à la fureur de l’épidémie de la Covid-19. La mobilisation enclenchée du sommet à la base a réussi à freiner assez rapidement la propagation du virus et d’en réduire la capacité  de nuisance. C’est ce travail de fourmi qui a permis de maintenir son économie en vie durant la période folle de la covid-19.

Après avoir enregistré des scores faibles au premier 2020, l’économie chinoise a finalement repris son rythme normal en réalisant une croissance de 6,5% au 4e trimestre, atteignant ainsi les principaux objectifs de macro-contrôle tels que définis dans le Rapport d’Activités du gouvernement.

Si des mesures de prévention et contrôle sont pour quelque chose dans ce succès économique de la Chine, deux autres facteurs important sont également à mettre à l’actif de ce taux record du PIB. Il a s’agit notamment de son énorme marché et de sa volonté d’innover. Ce marché de 1,4 milliards d’habitants permet à la Chine de se mettre à l’abri de toutes sortes de risques.

En 2020, la distribution en ligne a réalisé en Chine un chiffre colossal : 11 760 milliards de yuans, soit une augmentation de 10,9% par rapport à l’année 2019. L’économie numérique a servi de pilier sûr à la reprise de la consommation en Chine.

Loin de se laisser endormir par ce tableau économique reluisant, la Chine reste résolument engagée dans les réformes pertinentes devant permettre une ouverture encore plus large de son économie vers le monde. C’est dans ce sens que plusieurs lois ont été récemment votées en Chine, aux premiers rangs desquelles la loi portant les investissements étrangers en Chine. Plusieurs secteurs de la vie économique chinoise, autrefois réservés aux nationaux, sont actuellement ouverts aux opérateurs économiques étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

13 − 1 =