De Charles Trenet à Pau Casals, jusqu’au chanteur Cali, tous les artistes du Sud de la France sont passés par Delmas Musique à Perpignan depuis 1840. Voici le plus ancien magasin de musique de France, au sein de la même famille, les Gombert-Delmas, qui s’apprêtent à passer le relais à la 7e génération en fin d’année.

C’est le luthier et facteur d’instruments traditionnels catalans, Pierre Brisillac, qui fonde en 1840 à Perpignan son atelier rue de l’Ange. Ce dernier déménagera pas moins de 8 fois afin d’agrandir son affaire pour enfin se stabiliser rue Mailly à proximité de l’ancien conservatoire. Il rachète en 1864 l’un de ses concurrents Vallote, avant d’accueillir trois ans plus tard Firmin Delmas, « compagnon du tour de France » venu se perfectionner sur les cuivres auprès du maître catalan. Le jeune homme se marie avec la fille de Pierre, Rosalie, pour continuer l’affaire familiale à deux de 1877 à 1909.

Une belle affaire de famille

Au début des années 1900, deux « Maisons Delmas » vont se faire concurrence. D’un côté, François Delmas, fils de Firmin et son épouse Anna tiennent un magasin dédié au piano rue de la République, et de l’autre côté, l’affaire historique de la rue Mailly tenue par Rosalie, désormais veuve, se spécialise en instruments à vents, cordes et percussions. En 1909, François Delmas réunit les deux affaires et s’installe sur la nouvelle avenue de la gare, au numéro 86 où se trouve toujours la maison Delmas en 2021. François Delmas ajoute aux pianos les phonographes et d’autres éléments de sonorisation en pleine évolution. Il est professeur de violoncelle et contrebasse au conservatoire et agrandit l’affaire familiale en rachetant dans les années 20 et 30 les autres magasins de musique perpignanais.

Son fils, Louis Delmas, aidé par sa femme Anita, reprend l’entreprise à partir de 1949. Très impliqué dans le milieu culturel et musical local, il aide le jeune Charles Trenet à mettre en musique ses premières chansons et devient ami avec Pau Casals, maître violoncelliste catalan en exil à Prades.

Un saut de génération réussi

A son décès en 1982, la fille de Louis, Francine Gombert-Delmas et son mari Francis demandent à leur fils aîné Amand Gombert-Delmas et son épouse Chantal de reprendre l’affaire. Leur travail intensif sera récompensé par un Mercure d’or en 1984 et par le développement du service de location de pianos de concert pour tous les grands spectacles vivants et évènementiels régionaux. La maison Delmas qui s’est agrandie avec un nouveau magasin flambant neuf de 450 m2 en 2013, devenue un acteur reconnu pour la vente et la location de pianos et instruments de musique, est par ailleurs depuis dix-huit ans concessionnaire régional de la célèbre marque Steinway & sons (parmi seulement 10 enseignes en France) et d’autres maisons de pianos telles Bechstein, Schimmel ou Yamaha. Avec 1,3 million de chiffre d’affaires, Delmas Musique emplois quatre salariés et une bonne dizaine de sous-traitants pour la logistique.

A l’ère de la digitalisation

Depuis 39 ans aux commandes, le couple d’entrepreneurs, très actif dans le tissu politique et économique local, a su non seulement développer les services de Delmas Musique, avec un soin particulier donné à l’accueil des clients pour l’essai de leurs instruments, mais également lui faire franchir toutes les étapes du e-commerce et du click & collect en période de crise sanitaire, avec l’aide précieuse de leur fils François-Nicolas, acteur clé de cette phase de digitalisation, puisqu’il a décidé de les rejoindre dans quelques mois, après un brillant cursus dans le commerce international. Avec cette 7e génération d’entrepreneurs-musiciens à sa tête, il est certain que le plus ancien magasin de musique de France pourra fêter dans un peu moins de vingt ans avec brio son bicentenaire.

V.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

5 × un =