emmanuel macron
Emmanuel Macron

Benoist Apparu

À 52 ans, le ministre du Logement, de 2009 à 2017 du gouvernement Fillon, va prendre la présidence d’Emerige. Le premier promoteur immobilier parisien fondé par Laurent Dumas (51% des actions) fait appel à l’actuel patron de Inli (filiale d’Action Logement), et maire de Chalons-en-Champagne pour conforter sa place dans le Top 5 des promoteurs d’Ile-de- France avec 430 M€ de CA.

Denis Payre

Le bouillant fondateur de Business Objects, Essec de 58 ans, continue de jouer les trouble-fêtes dans le débat présidentiel. Ses propositions choc pour économiser 145 milliards sur le budget de l’Etat et de 620 000 suppressions de postes de fonctionnaires poussent vers plus de compétitivité. Seul entrepreneur présent dans la campagne, Denis Payre, le fondateur de Nature and People First, est comme Éric Zemmour issu de la société civile.

Ariane de Rothschild

Malgré le départ accidentel de son époux, Benjamin, en janvier dernier, la banquière continue son parcours sans faute à la tête du groupe Edmond de Rothschild.Et elle relance, à 55 ans, avec son holding Cattleya Finance, la prestigieuse maison de parfums Caron. Acquise pour 30 M€ auprès de la famille Alès, l’enseigne parisienne de l’avenue François 1er va être redéployée vers l’Asie avec un objectif de 20 M€ dans les 2 ans.

Charles Egly

Le fondateur de Younited, ancien cadre de BNP Paribas, est en passe de rejoindre à 42 ans le club des licornes tricolores. Avec une levée de fonds de 150M€ et une valorisation frôlant le milliard, le spécialiste français du crédit à la consommation avec un mode de distribution en ligne continue de susciter des convoitises. Fournisseur des néo-banques, la jeune pousse fondée en 2012, déjà 460 collaborateurs, sera bientôt la seule à proposer des crédits fractionnés entre 1 et 48 mois !

Michel Barnier n’exclut pas de rencontrer Eric Zemmour s’il remporte les primaires LR.

Olivia Grégoire, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, ancienne compagne de Manuel Valls, est pressentie par Emmanuel Macron pour alimenter son programme en 2022.

« Régionaliser au plus vote les politiques de l’emploi » : telle est la recommandation de l’ancien DG de Pôle Emploi, Hervé Chapron.

Le groupe provençal Pellenc, leader mondial de l’équipement viticole (280 M€ de CA), prend 30% du toulousain AgreenCulture pour lancer le premier robot autonome d’entretien des vignes.

Thales commercialise son premier drone civil avec Issoire Aviation, un marché qui atteindra 12 milliards d’euros selon Statista.

Le spécialiste de l’étanchéité, Repack-S, à Cuisery (Saône-et-Loire), 8 M€ de CA, annonce avoir gagné 30% de productivité avec un robot de 90 K€ commercialisé par Isycod.

À Elbeuf (Seine-Maritime), Hafid Belhani, fondateur d’ACFT (40 salariés) lance Vicap, première solution globale de recyclage des capsules de café. Le niçois Malongo serait déjà intéressé.

À 82 ans, le financier Guy Wyser-Pratte, ex-instructeur des Marines au Vietnam, prend 2,5% du papetier Gascogne.

Le centre de recherche sur le climat (Sirta) va s’implanter sur le campus de Polytechnique à Paris-Saclay.

Le maire de Maisons-Laffitte (92), Jacques Myard, annonce le retour des courses sur l’hippodrome acheté par la ville pour 6,6 M€.

Le fonds souverain saoudien PIF (rien à voir avec le magazine relancé par l’ancien ministre Frédéric Lefebvre), acquiert 80% du club de foot anglais de Newcastle pour 360 M€.

AirZen, la radio positive, est la seule nouvelle radio numérique DAB+ validée par le CSA.

Stéphane Soumier, patron de B-Smart, s’inquiète de la stratégie de son actionnaire Daniel Kretinsky après son investissement de 5% dans TF1.

Retour aux sources, les Ateliers de Nîmes relancent la fabrication de la toile de Nîmes dans la ville qui a inventé le jean.

Le groupe breton Le Duff (Brioche Dorée, Del Arte, boulangeries Pierre…, 2 Mds€ de CA, 30000 salariés dans 100 pays), recrute 180 personnes pour ses sites de production Bridor, à Rennes ou en Mayenne.

Julien Madar, ex-banquier de chez Rothschild de 32 ans, est l’un des principaux financiers d’Éric Zemmour.

Selon l’APCM, les abonnements numériques représentent 77% de la diffusion du Monde, 54% du Figaro et 50% pour Les Échos.

Nicolas d’Hueppe, fondateur d’Alchimie, lance avec le groupe Entreprendre (coté sur Euronext), Lafont presseTV, chaine de programmes à la demande.

Selon BpiFrance, 10% des start-up sont à vocation industrielle, et la tendance est en hausse.

Avec 37 000 étudiants, l’Université Catholique de Lille est la plus grande université privée d’Europe.

L’ancien patron d’Orange, Didier Lombard, s’étonne qu’il n’y ait plus d’ingénieurs au sein du comité de Direction. Et de demander un plan d’urgence pour promouvoir un Big Data souverain, avec des Docteurs en informatique formés en France.

L’acteur Christophe Lambert investit sur un nouvel hôtel 5 étoiles à Beaune.

Fraudes à la carte vitale ? Le magistrat Charles Prats s’étonne qu’il y ait 75,3 millions d’assurés sociaux dans un pays de 67,1 millions d’habitants.

Marie Claire (Cosmo, Cuisine et Vin de France) devient actionnaire de référence de Planet Média pour 1,6 M€, site concurrent du quotidien des seniors.

À Béziers, Le Petit Béret, la jeune pousse du vin sans alcool lancée par Dominique Laporte et Fahti Benni, vise les 5 M€ de CA dès 2023.

Frédéric Jousset, cofondateur de Webhelp, transforme l’ancien hangar à dirigeables de Meudon (1789) en lieu culturel.

À Strasbourg, deux chronobiologistes, Domitille Boudard et Daniela Verra lancent Bye Blues, première lampe connectée pour préserver le sommeil.

Après le rosé de Miraval en Provence, Brad Pitt lance un champagne avec le groupe familial de la Marne, Perrin et Peters.

Le fondateur de Biogroupe (11 M€ de CA), Laurent Couillomme-Labarthe, à Erquy (Côtes d’Armor), investit 6 M€ sur une nouvelle usine de boissons végétales à base de Kombucha.

Loïc Pochet, créateur de Calamalo, l’hydravion à hydrogène veut installer son usine dans l’Hérault.

Le fondateur de Kiloutou, Franky Mulliez, investit 50 M€ dans la restauration du château de Dampierre-en-Yvelines, construit par Jules Hardouin-Mansart au XVIIème siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

treize − 2 =