Volodymyr Zelensky Président de l'Ukraine (Photo Christophe Gateau/DPA/ABACAPRESS.COM)

Tribune. La guerre en Ukraine ? C’est un peu comme les dernières élections américaines. Les médias français voulaient à tout prix Biden (ou tout autre, tout sauf Trump), ce fut Joe « sleeping » Biden comme on le surnomme, nonobstant le fait qu’il semble totalement déconnecté.

Une aubaine pour le Pentagone, où l’administration américaine, pour reprendre la main, après les foucades inattendues de Trump l’insoupçonnable. Tout de même, pour une nation si jeune, avoir des dirigeants si vieux, à l’image de Nancy Pelosi, Présidente de la Chambre des représentants du Congrès américain, à 82 ans.

Il y a une photo en page 25 de notre confrère et ami Challenges n°756 où l’on voit Jérôme Powell, le Président de la FED, assis en face de Biden qui lui parle et l’autre regarde ailleurs, c’est dire… Cela étant, il parle de catastrophe nucléaire, et là, il rejoint nos médias-socialos-communautaires, payés par nos impôts, je veux parler de France-Info, dont les soi-disant bonnes âmes, en l’occurence le très médiatique Marc Fauvelle, n’hésitent pas à nous impliquer directement dans le conflit.

Et estimant que la France, si Poutine envoie une bombe nucléaire sur l’Ukraine, « doit riposter » (sic). Pas très responsable… Il y a des baffes qui se perdent. Pire, selon ce même journaliste donneur de leçons ; notre Président aurait dû être là-dessus plus ferme et le dire clairement… Pire encore ! cela n’existe pas et ne se dit pas, mais c’est le terme approprié, ils ont dit sans sourciller « que va penser le Président Ukrainien Zelensky de ces propos tenus par Macron ? ».

Là, je ne sais pas, mais moi, je vais vous dire : je me fous (pour ne pas dire je n’en ai rien à faire de l’avis de Monsieur Zelensky quand l’avenir de la France est mis en péril) de ce que peut penser le Président ukrainien des dires de notre Président.

À quoi pensent ces gens-là, sensés nous informer et qui, en fait, nous répètent à l’envie leur opinion. Ils veulent la guerre nucléaire avec la Russie, comme le veulent les Américains qui sont à 20 000 km et qui se moquent (eux aussi) de ce qui peut arriver à l’Europe, et en attendant, ils vont vendre leur pétrole, leur gaz, les armes etc. à un prix exorbitant. Ou bien ils sont ignorants ? Ou alors ils font bien semblant de l’être. Pour rappel, les entreprises françaises présentes en Russie (Renault, Société Générale, Danone, Leroy Merlin, Auchan, Schneider, BNP-Paribas, etc.) ont perdu la bagatelle de 60 milliards d’euros avec cette guerre. Mais, c’est bien connu, c’est une bagatelle et nous sommes riches.

Maître Francis Dominguez

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × 2 =