Sondages : Le Pen talonne Macron… Le Journal des Présidentielles du 08/04

Photo : Marin Ludovic/Pool/ABACA

Sondages: Le Pen talonne Macron !

A deux jours du premier tour de l’élection présidentielle, un nouveau sondage, réalisé par Elabe-Opinion, pour BFMTV/L’Express/SFR, (voir ci-dessous) donne, une nouvelle fois, Emmanuel Macron et Marine Le Pen au coude-à-coude. Le premier est crédité de 26% des intentions de vote contre 25% pour la candidate du Rassemblement National. Jamais l’écart n’a été aussi serré! Les deux prétendants font la course en tête et, de loin, puisque Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position avec 17,5%. Au second tour aussi l’écart se resserre fortement, Marine Le Pen obtiendrait 49% des intentions de vote contre 51% pour Emmanuel Macron

Elabe-Opinion pour BFMTV/L’Express/SFR: Emmanuel Macron, 26%, Marine Le Pen, 25%, Jean-Luc Mélenchon, 17,5%, Eric Zemmour, 8,5%,  Valérie Pécresse, 8%, Yannick Jadot, 4%, Nicolas Dupont-Aignan, 1,5%, Fabien Roussel, 2,5%, Jean Lassalle, 2,5%, Anne Hidalgo, 2%,  Philippe Poutou, 1% et Nathalie Artaud, 0,5%. Deuxième tour: Macron/Le Pen, 51%-49%, Macron/Mélenchon: 59%-41%.

Ifop-Fiducial pour Paris-Match/LCI/Sud-Radio: Emmanuel Macron, 26%, Marine Le Pen, 24%, Jean-Luc Mélenchon, 17,5%, Valérie Pécresse, 9%, Eric Zemmour, 9%,  Yannick Jadot, 5%, Fabien Roussel, 2,5%, Jean Lassalle, 2,5%, Anne Hidalgo, 2%, Nicolas Dupont-Aignan, 1,5%, Philippe Poutou, 1% et Nathalie Artaud, 0,5%. Deuxième tour: Macron/Le Pen, 51%-49%, Macron/Mélenchon: 58%-42%.

Ipsos-Sopra Steria pour France Info et Le Parisien-Aujourd’hui en France: Emmanuel Macron, 26,5%, Marine Le Pen, 23%, Jean-Luc Mélenchon, 16,5%, Eric Zemmour, 9%, Valérie Pécresse, 8,5%, Yannick Jadot, 5%, Fabien Roussel, 3%, Anne Hidalgo, 2% , Nicolas Dupont-Aignan, 2%,  Jean Lassalle, 2%, Philippe Poutou, 1%, et Nathalie Artaud, 0,5%.

“Un programme mensonger et raciste”

Ce jeudi, à l’occasion d’une interview dans Le Parisien, Emmanuel Macron s’est attaqué à sa principale rivale: « Je pense que Marine Le Pen a un programme social mensonger, parce qu’elle ne le finance pas. Elle a le programme qui met le plus en danger les petits épargnants et les petites retraites.”

« Quand elle propose de baisser la TVA partout et de bloquer les prix sans que l’on sache comment elle compte y parvenir, elle ment aux gens. Car si elle prend cette mesure, elle nous met dans le rouge. Les fondamentaux de Marine Le Pen n’ont pas changé: c’est un programme raciste, qui vise à cliver la société et d’une grande brutalité.”

Une femme Première ministre pour Macron?

Un proche d’Emmanuel Macron a confié au magazine L’Obs: “L’actuel président apprécie beaucoup Elisabeth Borne. Il juge qu’elle fait le job et ne commet pas d’erreurs.” Pour l’Obs, le président pourrait également être motivé par la volonté de nommer une femme au poste de chef du gouvernement, la première depuis Edith Cresson, qui était restée, en fonction, moins d’un an, entre 1991 et 1992.

Une campagne pour inciter les jeunes à voter

Dimanche prochain, l’abstention pourrait s’approcher de son niveau historique pour le premier tour de l’élection présidentielle. Selon les prévisions de l’institut Odoxa, pour Le Figaro, 27,4% des Français ont déclaré ne pas avoir l’intention de se rendre dans les urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Ce jeudi, dans un communiqué, il a été annoncé: “Pour tenter d’inciter les jeunes à aller voter, le gouvernement français s’est associé au réseau social Snapchat, à travers des applications fondées notamment sur la réalité augmentée. Des messages seront diffusés par des « influenceurs » pour encourager les jeunes générations à voter.”

On vote, aussi, dans les prisons françaises!

Le ministère de la Justice a confié à l’AFP: “Sur plus de 70.000 prisonniers, 13.672 sont inscrits sur les listes électorales pour cette élection présidentielle. Le vote, pour le premier tour, est organisé dans de nombreuses prisons françaises, pendant toute cette semaine et ce, jusqu’à samedi soir. Les bulletins des détenus français seront ensuite rapatriés et regroupés au ministère de la Justice, dans le premier arrondissement de Paris, pour y être dépouillés”. C’est une première dans les prisons françaises!

Le débat de l’entre-deux tours déjà programmé

Comme il est de coutume, depuis 1974 désormais, les deux candidats désignés par les Françaises et les Français, lors du premier tour du scrutin présidentielle, le dimanche 10 avril, se retrouveront face à face, pour un grand débat télévisé.

Reste à savoir si ce rendez-vous attirera davantage de téléspectateurs qu’en 2017,

 où 16,5 millions de Français avaient suivi les échanges musclés entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, soit la plus faible audience de l’histoire de ces débats. Entre 1974 et 1988, on a comptabilisé entre 25 et 30 millions de téléspectateurs, contre 16,8 millions en 1995, 20 millions en 2007 et 17,8 millions en 2012.

Organisé conjointement par TF1 et France 2, ce débat démocratique aura lieu le mercredi soir 20 avril. Il doit permettre aux deux personnalités politiques, désignées par le suffrage universel, d’échanger une dernière fois sur leurs programmes respectifs. Comme à chaque élection, depuis 2007, la confrontation est organisée quatre jours avant le retour aux urnes des Français, soit au cours de la deuxième et ultime semaine de campagne avant le vote final.

Depuis 1988, les deux premières chaînes gèrent ce débat de l’entre-deux-tours. Diffusés donc sur TF1 et sur France 2, les échanges ont, par le passé, également été relayés en direct sur d’autres chaînes de télévision, dont BFM TV, CNews, LCI, France Info ou encore LCP en 2017.

Marine Le Pen se dit “choquée”

Ce matin, sur France Info, Marine Le Pen a vivement réagi aux propos d’Emmanuel Macron tenus, ce jeudi, dans Le Parisien: « J’ai trouvé les propos du président de la République extrêmement outranciers et agressifs. Je déplore cette agressivité depuis qu’il est entré en campagne.  Je le mets au défi de trouver une seule proposition, dans mon programme, qui discrimine les Français en fonction de leur origine, de leur religion ou de la couleur de leur peau, parce que c’est ça, le racisme.” Interrogée sur sa volonté d’inscrire la préférence nationale dans la Constitution, la candidate à l’élection présidentielle s’est défendue: « Créer des différences de droit en fonction de la nationalité n’a jamais, dans aucune Constitution, été considéré comme du racisme. »

“Pourquoi j’appellerais Eric Zemmour?”

Ce matin, sur FranceInfo, un journaliste lui a posé la question de savoir si elle appellera Eric Zemmour si elle est qualifiée pour le second tour, voici sa réponse: « Pourquoi j’appellerais Eric Zemmour? Non, je crois que les Français sont totalement libres de leur vote. Les consignes de vote, en réalité, servent à peu de choses: chaque Français, le soir du premier tour, est face à une nouvelle élection, et chaque Français doit se poser la question, en conscience, de ce qui est le mieux pour le pays.”

Les piques de Marine Le Pen

Ce jeudi, en meeting à Perpignan, Marine Le Pen s’en est pris à Emmanuel Macron, au sujet de l’affaire Mckinsey: “Je dénonce ce scandale. Ces pratiques constituent indéniablement la marque d’un mépris inadmissible et peut-être d’une défiance humiliante pour les millions de fonctionnaires français. A tous les fonctionnaires de France, je veux exprimer ma confiance et leur dire: le pays a besoin de vous!”

Un appel aux abstentionnistes!

Toujours en meeting à Perpignan, ce jeudi, devant 3.000 personnes, la candidate du Rassemblement National a visé les abstentionnistes: “C’est à vous tous, Français de toutes origines, de toutes religions, de toutes confessions, je lance un appel: je veux vous dire que notre beau pays a besoin de vous. Je vous conjure d’aller voter! On ne s’abstient pas, surtout quand on est patriote. Surtout quand on a conscience qu’un quinquennat de plus d’Emmanuel Macron nous entraînera vers des points de non-retour.”

Le Pen donnée gagnante au deuxième tour!

D’après une enquête d’Atlas Politico, publiée ce jeudi, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement National battrait Emmanuel Macron au deuxième tour avec 50,5 % des intentions de vote contre 49,5 % pour le chef de l’État. C’est la première fois qu’un sondage donne la victoire de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle.

Dans les récents sondages, la candidate d’extrême droite retrouve une grande dynamique alors que l’avance du président sortant se réduit, “l’effet drapeau” s’estompant et l’affaire McKinsey compliquant la fin de sa campagne. Marine Le Pen a mis en lumière des enjeux importants de sa campagne comme le pouvoir d’achat. Dans les autres duels du second tour testés par l’enquête, Emmanuel Macron l’emporterait face à n’importe quel autre adversaire.

Christiane Taubira avec Jean-Luc Mélenchon

L’ancienne ministre de la justice et ex-candidate de la primaire populaire, Christiane Taubira, qui avait dû se retirer de la course présidentielle, faute de parrainages suffisants, a déclaré ce matin dans un communiqué qu’elle apporterait son suffrage au candidat de la France Insoumise:

“L’extrême droite au pouvoir parut longtemps une idée délirante et j’appelle à leur barrer la route, dès le premier tour. La perspective devient plausible à l’échéance de cette élection présidentielle. Le candidat de gauche, en situation de le faire, est aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon. Dimanche, il aura mon vote!“

Jean-Luc Mélenchon n’a pas tardé à répondre à cette déclaration, par un bref message sur son compte Twitter: « Merci à Christiane Taubira pour son appel à construire un deuxième tour digne de notre Histoire. »

“La monarchie présidentielle est épuisée”

Invité, ce jeudi, sur BFM TV, Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France Insoumise, s’est expliqué: « Je propose de convoquer une Constituante et une VIème République que j’appelle de mes voeux. Ce que je sais, c’est que la monarchie présidentielle est épuisée, elle est à bout de souffle, ça tourne au ridicule, on voit combien confier trop de pouvoirs à un individu finit mal. Je m’engage à faire voter une loi sur le référendum d’initiative citoyenne et le référendum révocatoire, qui permettrait de chasser un élu. Notre spécificité française consiste à réécrire des Constitutions à intervalle régulier. La Nation française a besoin de se ressourcer, de se ressouder, de se réhomogénéiser en se reconnaissant des droits.”

Jean-Luc Mélenchon ne répond pas aux attaques!

Dans les matinales, ce jeudi, les candidats Yannick Jadot et Anne Hidalgo n’avaient pas mâché leurs mots à l’égard du candidat de La France Insoumise, de loin le mieux placé à gauche, dans les sondages pour le premier tour de l’élection présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a refusé de répondre à ces attaques: « J’ai la langue qui me pique, parce que des réponses, je pourrais en donner dix, qui remettraient tout le monde à leur place. Je répandrais moi-même le sentiment que nous ne sommes que chaos. Ce n’est pas le moment de faire ça. Nous avons, au contraire, besoin de mobiliser et nous ne mobilisons pas si nous passons notre temps à nous jeter des pierres. »

Cyril Dion pour Jean-Luc Mélenchon

Le réalisateur et documentariste, Cyril Dion, à qui l’on doit plusieurs films engagés sur le changement climatique, comme Demain et Animal, a déclaré sur Twitter, ce vendredi: « Après de longues hésitations, moi qui ai voté “vert” toute ma vie, je voterai Jean-Luc Mélenchon dimanche. Je ne vois pas d’autre solution pour avoir une chance qu’une vraie politique écologique soit au second tour et pour faire barrage à l’extrême droite au premier tour. »

“Le fantasme absolu de Marine Le Pen”

Le candidat Reconquête!, Eric Zemmour, s’est exprimé, sur CNews, au sujet de la candidate du Rassemblement National: « En vérité, Marine Le Pen rêve de s’allier avec Jean-Luc Mélenchon et elle vise un rapprochement avec les souverainistes de gauche! C’est son fantasme absolu, je vous le dis! Elle dit qu’elle ne connait  pas la droite et la gauche. En fait, elle ne  connait pas la droite et la gauche, sauf quand il s’agit de s’allier avec la gauche. »

Marion Maréchal appelle à une grande coalition

Interrogée par Nice Matin, Marion Maréchal,  qui a rejoint la campagne d’Eric Zemmour pour l’élection présidentielle, s’est prêtée à l’exercice d’imaginer les conséquences d’un deuxième tour entre Emmanuel Macron et Eric Zemmour: « Il y aura une clarification, le moment de vérité. J’espère qu’Éric Ciotti et d’autres en tireront les conséquences et qu’à partir de là on pourra construire avec lui, avec eux, quelque chose en commun et ce, dès les législatives, dans le cadre d’une grande coalition.”

Le maire du 18ème répond à Eric Zemmour

Sut France Inter, Eric Zemmour, le candidat de Reconquête! avait déclaré: « Dans la France où j’ai grandi, à Montreuil, à Drancy, même dans le 18ème arrondissement de Paris, il y avait des bistrots, des femmes en robe, des boucheries, des librairies. Aujourd’hui, il n’y a que des kebabs et des femmes voilées dans tous ces endroits.”

Dans une lettre ouverte, Eric Lejoindre, le maire socialiste du 18ème arrondissement de Paris, a réagi : « Qui a mis les pieds, un jour, dans le 18ème ne peut que lever les yeux au ciel en entendant qu’il n’y aurait plus de bars à La Chapelle, à Barbès ou à Pigalle et que le 18ème serait interdit aux femmes. Mais, pour vous, la vérité n’importe pas! Qu’importe le ridicule de ce que vous assénez, pour peu que vous puissiez faire partager à certains de vos auditeurs votre vision fantasmée et aigrie de la France. »

Valérie Pécresse et le “président du plagiat”

Ce jeudi, en meeting à Lyon, Valérie Pécresse, la candidate Les Républicains s’est expliqué: “J’insiste sur la rupture de mon programme avec celui d’Emmanuel Macron. Nous sommes un parti de gouvernement, nous sommes l’alternance, nous sommes la rupture avec Emmanuel Macron. La seule crédible. C’est un président sans idées, c’est un président du plagiat. Et du mauvais plagiat: l’idée d’heures de travail pour les bénéficiaires du RSA, c’est notre idée!”

Les Républicains s’organisent!

Une information de RTL faisait état d’annulations en cascade des cadres Les Républicains pour commenter les résultats du premier tour, dans les médias, mais Le Figaro indique que le parti va désigner une liste d’orateurs habilités à s’exprimer dans les médias, le dimanche 10 avril. Ainsi, les principaux intéressés devraient s’en tenir aux éléments de langage définis par Les Républicains, en attendant le bureau politique prévu lundi.

“Le Monde” s’explique sur ces élections…

Le directeur du journal, Le Monde, Jérôme Fenoglio, s’est expliqué pour définir quelques éléments de la ligne éditoriale du quotidien concernant le premier tour de l’élection présidentielle de dimanche. L’éditorial publié, ce matin, s’ouvre ainsi: « Le rôle du “Monde” n’est pas de soutenir un candidat. Tout en étant lucides sur ses dysfonctionnements actuels, nous défendons la démocratie, attaquée de toutes parts. Cela nous conduit à conseiller à chacune et à chacun de participer au vote de ce dimanche. Mais aussi à affirmer que, parmi les candidatures majeures à ce scrutin, deux d’entre elles, celles de Marine Le Pen et d’Eric Zemmour, sont incompatibles avec tous nos principes, tout autant qu’elles sont contraires aux valeurs républicaines, à l’intérêt national et à l’image de la France. »

“Bousculer l’élection présidentielle”

Ce jeudi, à Toulouse, Philippe Poutou, du Nouveau Parti Anticapitaliste, s’exprimait devant ses sympathisants: ”Beaucoup de monde est dégoûté du système et veut des perspectives. On est là pour en proposer! Ma candidature sert à bousculer l’élection présidentielle.”

Nathalie Arthaud pour les intérêts des travailleurs

Sur Europe1, ce vendredi, la candidate de Lutte Ouvrière à l’élection présidentielle, sur Europe 1, a déclaré: « Il faut absolument que le monde du travail se dise que nos intérêts de travailleurs doivent passer d’abord et avant tout. Nos salaires doivent passer avant les profits, nos retraites doivent passer avant les grandes fortunes, nos conditions de travail doivent passer avant les dividendes. On doit dire nos besoins et nos intérêts, et on doit dire que la société devrait être organisée, d’abord, pour satisfaire les conditions de vie de ceux qui la portent, qui font les richesses et qui la font tourner au jour le jour. »

Déclaration de patrimoine et d’activités (4/4)

Depuis le 8 mars, les déclarations de situation patrimoniale et d’intérêts d’activités des candidats sont disponibles auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Elles resteront consultables jusqu’au second tour, le dimanche 24 avril. Nous vous donnerons, jusqu’à vendredi, l’intégralité des déclarations des candidats.

Nathalie Arthaud

Professeure agrégée à la Sorbonne, membre de la direction de Lutte ouvrière à titre bénévole, Nathalie Arthaud déclare être copropriétaire, à Pantin, d’un appartement de 48 m² acheté en 2009 (sa part est estimée à 177.600€), d’un compte épargne inférieur à 40.000€ et d’une Citroën C3, de 2006, estimée à 3.500€.

Eric Zemmour

Journaliste, grand reporter au Figaro jusqu’au 31 août 2021, Eric Zemmour déclare 62.441€ de revenus en 2021. En tant que gérant de la société Rubempré (dont l’activité concerne les prestations intellectuelles, notamment dans le domaine de la communication et ce, par tous les moyens), il déclare, en 2020, 521.700€ et 111.531€ de droits d’auteur.

En juillet 2021, la société Rubempré, dont il détient 90% des parts (pour une valeur de 1,5M€), a été transformée en SARL. Il déclare au 31 décembre 2021 un revenu annuel de 180.000€. En ce qui concerne les droits d’auteur perçus en 2021, il est affiché « Néant ». Il est fait mention de sa conjointe « avocate » et de son régime matrimonial « aux acquets » (sans contrat de mariage). L’ex-journaliste du Figaro tire l’essentiel de ses revenus comme gérant ou écrivain dans sa société.

Sur les biens immobiliers détenus, il est fait mention d’un appartement de 165 m², acquis en 1996, pour 2,4M€ (valeur des parts détenue estimée à 1,8M€), un appartement de 31 m² en indivision (165.000€), un autre de 27,4 m² (145.000€), un de 51 m²(600.000€), un de 32,4 m² 176.440€. Quatre prêts immobiliers pour un montant total de 633.330,44€ sont à rembourser.

Nicolas Dupont-Aignan

Depuis 2017 et jusqu’en 2021, en droits d’auteur (aux éditions J’ai lu, Du rocher, Fayard, L’Archipel), Nicolas Dupont-Aignan a déclaré un total de 3.390,78€. En tant que député, il a bénéficié de 69.580€ d’indemnités en 2021, mais aussi en tant que conseiller municipal d’Yerres de 1.445,64€, en 2021, et de 1.211,16€ au titre de sa fonction de conseiller communautaire de Val d’Yerres; en 2021. Il est président bénévole de Debout la France.

Marié, il est propriétaire d’un appartement de 105 m², en région parisienne (1,4M€), d’une maison individuelle de 80 m², dans l’Essonne (250.000€), d’un local commercial de 56 m², en région parisienne, issu d’une donation (260.000€), d’un appartement, à Paris, de 25 m², issu lui aussi d’une donation (205.000€).

Un des comptes-joints du candidat laisse apparaître un débit de -1.332€. Le candidat dispose d’une Peugeot 308 CC modèle 2007, achetée d’occasion, en 2018, pour 7.500€. Elle est évaluée à 5.000€. En passif, il déclare un emprunt immobilier contracté en 2018 et un reste à rembourser de 189.881€.

Bernard Pace

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre + 3 =