Tribune. Les inepties d’une écolo, toujours vice-présidente de l’université de Lille !

Un jour de neige, à 8 h du mat, j’ai fabriqué un bonhomme de neige. À 8h 10, une féministe de passage, en le regardant, me fit cette remarque (un peu crue d’ailleurs) « et pourquoi pas une femme de neige» ? Donc, je fis une femme de neige, à côté du bonhomme de neige, à 8h15. À 8h18, afin de contrôler, le badaud féministe revient sur ses pas et me tient ce langage : «pourquoi avoir fait la femme de neige avec des gros seins ? » puis, « pourquoi les yeux de l’homme de neige sont-ils sortis d’orbite ?» en regardant les seins de la femme de neige ?

À 8h20 mes voisins, un couple gay, me fit cette remarque et désagréablement s.v.p. par fenêtre interposée : « pourquoi ne pas avoir fait 2 hommes de neige ?». Puis, à 8h28, un autre voisin, homme… trans… : « pourquoi ne pas avoir fait une seule personne de neige avec ses avantages bien en relief ? ». À 8h35, d’autres voisins plus éloignés dans la rue, végans, se sont plaints auprès de moi en m’indiquant qu’avoir « mis une carotte à titre de nez à l’homme de neige était de mauvais goût. Une carotte, c’est un végétal qu’on peut manger et pas une décoration». À 8h35, on m’a traité de raciste car mes homme-femme de neige étaient blancs. Pire, à 8h46, un musulman, en face de ma rue, a exigé de couvrir, et cela entièrement (voiler) la femme de neige… À 8h49, un autre qui n’avait manifestement rien à faire d’autre, s’est plaint que j’avais mis autour du cou des homme-femme de neige une écharpe de couleur bleue et pas rouge (communiste et autre insoumis) ; je faisais ainsi le lit de la droite, voire de Marine.

À 8h52, ayant mis par inadvertance un balai à côté de la femme de neige, la voisine, féministe, se plaint à la police indiquant que j’avais représenté la femme dans un état dégradant en la renvoyant à ses tâches ménagères… À 9h, vu tout se brouhaha, la police municipale ainsi que les médias se déplacèrent devant ma porte. À 9h10, je me voyais à la télé locale traité de possible terroriste, raciste, homophobe, sexiste, macho, xénophobe, transphobe et anti-écologiste. Ce qui fait qu’à 9h18, je me trouve en garde-à-vue et la justice voulait savoir qui étaient mes complices (le tout en indiquant que j’étais présumé innocent…) (sic).

Suite à quoi, à 9h30, mes petits enfants (6 et 8 ans) furent emmenés devant le Juge des enfants pour être protégés d’un tel père… À 9h46, le Député du coin intervient (pour une fois) en indiquant, qu’assurément, j’aurai dû toucher de l’argent d’un pays étranger (sic) intraitable afin de déstabiliser la France (comme si elle ne l’était pas déjà…). Enfin, à 9h49, je me suis réveillé et mettait fin à ce cauchemar et courait à ma porte pour m’assurer qu’il s’agissait bien d’un mauvais rêve. Je constatais que des figures de neige, il ne restait pas grand-chose, puisque depuis, elles avaient fondu.

En parlant de démocratie, deux poids deux justices

Vous souvenez-vous du procès – parlons plutôt de la corrida judiciaire – du parquet financier suivi hélas ! (pourquoi hélas ? il aurait fallu faire la part des choses) par une certaine justice (pourquoi certaine justice ?) à vous d’en juger avec quelques exemples :

– Un ancien ministre socialiste a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour détournement de fonds publics car il avait rémunéré son ex-épouse pour un emploi ctif.

– Le député Modem ex-maire socialiste de Sarcelles a été condamné à 5 000 € d’amende pour des dépenses abusives avec la carte bancaire d’une entreprise publique.

Cherchez l’erreur, différence ? Je ne connais pas, et cela aucun des trois dossiers, je constate seulement première erreur 2 socialistes, 1 de droite. D’ailleurs, j’avais déjà fait le constat à l’époque, lointaine pour certains, dans l’Essonne (Département du 91). L’ancien maire député socialiste d’Évry, pour avoir fait flotter un avion rempli d’amis (entre autres le représentant de l’administration fiscale pas du tout bouleversé) pour ce beau voyage d’agrément qui beaucoup de symbiose avec l’argent du contribuable ?

Orly-New-York (s.v.p tant qu’à faire) pour quelque chose comme 500 000 francs de l’époque, n’avait écopé que des « poussières » de condamnation et resté, bien entendu, Député-maire. Par contre, le Président du Conseil Général de l’Essonne (le siège se trouve à Évry) – sans pour autant le dédouaner – pour avoir vidé la cave du Conseil et commis quelques irrégularités du même ordre que l’ancien maire socialiste d’Évry, à ceci près que le Conseil Général avait acheté les meubles (et d’époque s.v.p.) meublant à l’époque (ce n’est pas un jeu de mots) le bureau de Monsieur le Procureur de la République en titre, ainsi que la voiture qui le transportait et le salaire du chauffeur qui la conduisait. Résultat = case prison. Pour le Proc ? non ! lui a été promu.

Des cas de la sorte, on pourrait en sortir quelques dizaines (voire des centaines) d’autres… En n, on parle déjà d’une casserole judiciaire qui « pendrait au nez » de la candidate de droite, Madame Pécresse, concernant une soi-disant « prise d’intérêt illégale » lors de la création de LA DÉFENSE ARENA ; magnifique et comme par hasard n’est-ce pas ? comme si on n’avait pas l’habitude en pleine campagne. Je pensais qu’ils n’auraient pas osé, mais si ! c’est à cela qu’on les reconnait.

Ceci dit, il apparaitrait, « grand seigneur », que l’office central de lutte contre la corruption de la Police judiciaire a émis un communiqué (moi je dirais des esquisses d’opprobre en pleine campagne présidentielle) : « Valérie Pécresse on ne touche pas» (mais) pour le moment s.v.p. inadmissible, donc pourquoi communiquer… ? Il suffirait de voter une loi… Mais vous connaissez beaucoup de politiques qui oseraient ? Ils n’ont pas ce qu’il faut, d’ailleurs cela les aide… C’est la justice (avec un petit « j ») d’une certaine caste de juges qui par ailleurs ne sont pas considérés par la Cour européenne de justice, qui ne leur reconnait pas leur statut de Juge ; qui dit mieux ?

Maître Francis Dominguez, Avocat à la Cour d’Appel de Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × 1 =