Faut-il restaurer le roi sur le trône de France ? La question qui pouvait paraître désuète voire incongrue il y a encore quelques jours redevient-elle d’actualité ?  Le phénomène d‘opinion semble profond. Nos compatriotes observent hypnotiques le fantastique spectacle des obsèques de la reine Elisabeth II.

Comme si on avait, avec le roi guillotiné, coupé aussi avec une part de notre  identité et de notre histoire. D’autant que s‘il y avait bien un lustre royal, c‘est bien en France et à Versailles qu‘il s’illustrait au firmament. Il n’empêche que depuis le décès de la reine  d‘Angleterre, et face à l‘immense ferveur et au climat d’unité et de dignité qui entoure les cérémonies  au-delà de la Manche, on peut désormais, avec Thierry Ardisson, reposer la question. Car notre pays a bien besoin par les temps qui courent justement de se retrouver uni et de restaurer son esprit de corps.

Fracturés par de nombreuses divisions politiques, sociales ou  culturelles, les Français  n‘ont jamais eu autant besoin d‘une autorité suprême et symbolique telle que peut  l’incarner la royauté. Poser la question n‘est pas anormal quand on assiste au formidable climat de ferveur qui règne à Buckingham et dans tout le pays. Il s‘agirait d‘une royauté toute symbolique comme cela se passe outre-Manche.

Que les Républicains que nous sommes tous ne craignent pas une quelconque atteinte au principe démocratique républicain. Il suffit de s’inspirer du système britannique. À la limite en redonnant lustre et faste à la royauté française, notre exécutif retrouverait d’avantage de sobriété et sans doute aussi  d’efficacité.

Après tout, notre vieux peuple a besoin de retrouver ses racines, son histoire et son unité.

Le prince héritier de la couronne de France, Louis de Bourbon, duc d’Anjou, peut recommencer à espérer et nous avec lui. S‘il était rappelé sur le trône, il s’appellerait Louis XX. Il n’aurait aucun pouvoir sauf celui d‘incarner une certaine continuation. On peut rêver.

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

huit + 1 =