Voici sans nul doute la marque la plus connue des horlogers français, et l’une des plus anciennes, car elle a été créée en 1867 par Emmanuel Lipmann, artisan horloger. Cent ans plus tard, Lip brillait encore de tous ses feux grâce à plusieurs récompenses portant sur ses mouvements horlogers et le design de ses montres, sans oublier des partenariats avec des marques aussi prestigieuses que Blancpain ou Breitling.

Horlogerie, mais pas seulement, Lip exportait notamment des machines-outils à destination de la Suisse ainsi que du matériel militaire. Pourtant dans le même temps, la situation financière n’a cessé de se dégrader en dépit du lancement des premières montres à quartz françaises en 1973. L’année du dépôt de bilan.

Vers une belle renaissance

Lip n’est pas mort, et a su se réinventer après des déboires retentissants. Portée par de grands noms de l’histoire, une marque qui avait collaboré avec Pierre et Marie Curie pour proposer ses premiers cadrans phosphorescents ne pouvait disparaître ainsi. Aujourd’hui, l’entreprise appartient à SMB (Société des Montres Bisontines), l’entreprise horlogère de Philippe Bérard qui a fait jouer l’option d’achat dont il disposait vis-à-vis du propriétaire de la marque. Il faut dire que Lip a bénéficié d’un atout inattendu. En effet, Brigitte Macron a choisi pour la boutique de l’Elysée une sélection de montres, dont le modèle Lip Dauphine au bracelet bleu-blanc-rouge. Un hit porté au poignet du président.

Le renouveau se fait lentement et sûrement sur une offre aux prix abordables grâce à ce véritable passionné de la montre qu’est Philippe Bérard, fils d’agriculteurs qui n’a jamais oublié le bon sens indispensable dans la gestion d’une entreprise si particulière.

A.F.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × cinq =