Tout le monde le constate : nos existences sont de plus encadrées et régies par nos smartphones ou par internet. C‘est même de pire en pire.

La dépendance est totale. Impossible d‘y échapper : paiements bancaires, télétravail, passe sanitaire, impôts, données personnelles, sécurité sociale, comptes bancaires, données de santé et bientôt demain codes pour se substituer aux clés de voitures ou de domicile. C‘est formidablement pratique mais aussi un peu terrifiant quand cela ne marche pas.

Imaginer que vous égariez un jour votre smartphone, vous devenez perdus. On ne peut pas vous joindre, et vous ne pourrez plus rentrer chez vous. L’horreur absolue. Ne riez pas, on y est presque !


J‘ai pris un exemple banal parmi des milliers d‘autres possibles. Il suffit d’avoir soi-même été confronté à la perte d‘un smartphone pour comprendre l’effroi qui peut vous saisir à cet instant !

Pour y remédier, pourquoi ne pas imaginer un nouveau service de livraison en 30 minutes, en tout lieu et à toute heure, d‘un smartphone de substitution comprenant toutes vos données digitales. Le service pourrait être proposé par un opérateur télécom ; Orange, Bouygues, SFR ou Free mais pourquoi pas aussi par un prestataire privé autre  La conservation de vos données numériques étant bien entendu garantie confidentielle par contrat.

Qui veut lancer le premier SOS numérique ?

Au passage, la Sécurité Sociale qui, désormais, semble-t’il, ne répond plus aux courriers, préfére renvoyer tout sur son site améli.fr pour régler les problèmes relatifs à la carte vitale. Ce qui est une bonne chose, à condition de maintenir un service téléphonique d‘ assistance, pour les cas où justement le site bugguerait ou ne répondrait pas. Ce qui arrive lorsqu‘on veut faire renouveler sa carte vitale. À suivre, nous attendons avec intérêt la réponse de Thomas Fatome, le Directeur Général de la Caisse Nationale d‘Assurance Maladie (Cnam)…

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × deux =